La voyageuse avertie (fable marseillaise)

Elle avait la santé
mais ce jour-là
encombrée de bagages
sur le Vieux-Port
c’est en vain qu’elle s’époumonait :
pas un taxi n’s’arrêtait

(coquin de sort) !

Un riverain – lequel ? César ? Panisse ?
lui dit alors : « Allo  ? Quel pastis à l’eau !
sur la Canebière de Marseille
si d’aventure tu veux une auto
écoutes un peu, l’amie, ce bon conseil !

Vas, comme une folle un fou
tu peux longtemps hurler, t’égosiller
pour rien du tout
sauf si tu suis ce bon conseil d’ami :

Hèle avé l’accen, té ! »

***

Dans ces temps incertains, que peut offrir d’utile une fable, sinon, miroirant le premier vers, une morale homophonique, approximative et de circonstance ? Illustration (qui n’a rien à voir, à moins que…) : Purgatif Géraudel, Jules Chérel, 1891, BnF, Gallica.

21 commentaires

  1. Vit’ le permis d’conduir’
    L’achat d’une voitur’
    Personne pour lui nuir’
    Elle fil’ à bell’ allur’

    Sans oublier bien sûr
    Ses partill’ Géraudel
    Un’ telle conjectur’
    C’est simpl’ elle sera belle!

    Bon, on est loin du compte au niveau de la qualité de la « chanson ». Voyez-y un compliment joyeux à votre ode pour le féminin.

  2. Tè vé, t’es passé dans le coin !!! 😀 ta petite, elle devait être de la Belle de Mai (quartier de Marseille) la preuve , coquin de sort :

      • ébé si tu l’avais dit je t’aurais emmené dans mon véhicule, pardi ! les taxis marseillais des fois ils se prennent pour des parigots fan de chichourle, ils te mettent à payolle 😀

  3. Ah, j’ai compris moi… Mais j’ai l’habitude de te lire alors j’ai une bonne formation (non, je n’ai pas dit déformation). 😉

  4. vas y comme une fadade ou un fada et gueule  » oh ! bande de pacoulins z’êtes à la ramasse  »
    😉
    j’aime les vieilles expressions Marseillaises , le parler à moitié Provencal , mais aussi napolitain et magrébin aussi , très imagé et marrant et assez grossier !

  5. Ah merci, voilà enfin l’explication : le maire Gaudin avait abusé du purgatif Géraudel (il l’avait confondu avec du Doliprane 1000 dont il croyait avaler une boîte par jour à titre préventif d’anti Covid-19) ! 🙂

  6. Cela me rappelle cette belle histoire issue des légendes scandinaves: « Hela vêla sans taie », où a déesse de la mort donne naissance à un veau, sans bénéficier du confort apporté par un oreiller. Bouleversant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.