à propos

Poster un commentaire

Les carnets paresseux sont des carnets d’écriture tenus épisodiquement, aussi régulièrement que possible mais sans projet de régularité. Dedans, des notes, des brouillons, des textes courts, des textes plus longs, pas toujours très loin de l’Oulipo. Le petit moteur de la contrainte, de l’exercice de style, sera souvent mis à contribution. Pas par principe, mais pour essayer, pour voir, pour rien, pour rire. Peut-être y aura-t-il aussi des billets à propos d’ auteurs bien-aimés. Peut-être aussi des dessins ? On verra bien. En tout cas pas d’actualité, littéraire ou autre, car il n’y a rien qui se périme plus rapidement, et si ce blog est un carnet de notes, il est aussi trop paresseux pour s’intéresser à ce qui passe trop vite.

Si vous souhaitez réutiliser les contenus de ce blog, c’est volontiers ; je veux bien être prévenu, par simple curiosité.
Dans le cas d’usages commerciaux, merci de me contacter au préalable ! Pour cela, la bonne adresse : carnetsparesseux[ici le petit signe escargomorphe qui va bien]yahoo[point]fr

Bannière : Arthurian Romances, Beinecke MS 229, ca. 1275-1300. Beinecke Rare Book and Manuscript Library, Yale University (http://brbl-dl.library.yale.edu/vufind/Record/3433279?image_id=1020460).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :