Revoilà le chiche janvier

19

09/01/2019 par carnetsparesseux

 

D’entre les cendres de décembre
renait le mois de janvier
riche d’ombre, chiche d’espérance
le mois froid étrenne l’année.

Courtes journées rudes nuits
c’est là le lot de janvier
sous le couvercle de fer sombre
du ciel qui ne veut plus descendre.

Enfants, amiraux et tripières
écoutez le chant de janvier.

Oh, le jour s’éclaire un peu chaque jour
sans que la nuit cède d’un pouce,
le petit premier ouvre la piste
à la procession des mois bénis

Des suivants gros et gras vantards
tel qui sève, qui fleure et feuille,
qui gré mal gré débordent de jour
tel qui soleille, tel amourette.

Gamins, fiers-à-bras, mousquetaires
qui songe alors à janvier ?

Suivez la chouettes farandole
Tel qui pomme et tel poire,
tel qui lève l’herbe et le fruit
tel qui vendange et qui frimasse.

Qu’annoncent leurs belles prouesses ?
Glorieux d’eux, ils n’amorcent guère
que le retour au bout de l’an
de l’ombre cendrée de décembre.

Fillettes, marmitons, horlogères
retenez le chant de janvier.

 

 

***
Un petit poème de saison pour étrenner l’année sans prouesse, en hors d’oeuvre à l’agenda ironique et à l’horoscope de Filigrane.

illustration : patineuse à Chamonix. Agence Rol, janvier 1923. Gallica.Bnf.fr

19 réflexions sur “Revoilà le chiche janvier

  1. Les mois d’hiver ont leur charme, ne serait-ce que le plaisir d’attendre le printemps.

    • Merci ! oui, tous les mois ont leur charme, et le plaisir d’attendre a aussi son charme 🙂
      j’essaie de faire, petit à petit, le tour du calendrier, mais certains mois « résistent » encore !

  2. Janvier marque le début d’une année, un début annonce toujours une fin programmée, c’est vrai, mais mais entre début et fin il y a l’immense mérite d’exister.
    Bon, enfin, c’est beau mais c’est un peu tristoune, ton affaire, et moi, j’aime janvier passke j’y suis née, alors hein ! Pas touche à mon mois !

  3. gibulène dit :

    Le chant de Janvier s’élève pour mon anniversaire aussi……… j’ai longtemps aimé 🙂 cela a perdu de son importance maintenant mais je trouve Janvier plus sympa que février, n’en déplaise aux crêpes 😀

  4. Leodamgan dit :

    Excellente chanson pour le début de l’année!

  5. Aldor dit :

    Oh ! Quelle chanson entraînante !

  6. Ca chantonne, ça bruisonne, ça frissonne, ça floconne, ça ne neigeonne point encore mais ça enchanssonne.

  7. Joli poème où les mots sont comme une averse douce de neige, je pense à un tableau de Brueghel – et aussi à la célèbre réplique de Gabin « Monsieur Jambier, 45 rue Poliveau ! »… 🙂

    • Merci Dominique ; mais si on croit – et pourquoi pas ? – la Traversée de Paris, puisque Monsieur Jambier habite rue Poliveau, Madame Décemvre habiterait rue Lepic (et non rue du Temple) !
      Ce qui localiserait février à l’Institut du Monde Arabe, le printemps sur l’ile Saint-Louis, la fête de la musique au centre Pompidou (ou au Louvres, c’est selon) ; on rentrerait de vacances entre le Musée Grévin ou au palais Garnier….et pour les fêtes, Montmartre !

      à moins qu’on préfère métrotter, mais là, je rend mon calendrier 🙂

  8. walachniewicz dit :

    Joli, cendres et frimas, on met l’une sur l’autre pour ne pas se casser la g… et on recommence ;o)

  9. patchcath dit :

    Belle louange pour un mois que j’ai du mal à vivre, pourtant les jours allongent et nous permettent de voir et regarder plus longtemps ceux qui nous entourent 😉 et lire ces jolis mots

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :