Archives de Tag: Plumes

  1. Sentinelle perdue

    59

    07/05/2016 par carnetsparesseux

    Comme tous les jours, les autres dorment, mangent, rêvent, calculent, s’agitent. Moi, je regarde la maison. Elle est là, au …
    Lire la suite

  2. Assoiffé

    49

    23/04/2016 par carnetsparesseux

    Le ruisseau commence sans doute tout là-haut, sur l’adret jaune et rêche où un aplat vert trahit la présence d’une …
    Lire la suite

  3. Voilà que mars efface février

    60

    12/03/2016 par carnetsparesseux

    Voilà que mars efface février. Vite oublié, le mois trop court – malgré sa béquille bissextile. Au petit matin, l’oeil …
    Lire la suite

  4. Ouest terne

    49

    27/02/2016 par carnetsparesseux

    Wild Bill vérifie encore une fois que les tireurs sont en place. C’est cette nuit que Libellule-Céleste lui a promis …
    Lire la suite

  5. Les bons voeux de la Cigale

    59

    15/01/2016 par carnetsparesseux

    Chère Fourmi, Décidément, ma voisine, vous aviez raison, comme toujours : même syncopée, la  poésie ne paie pas. Surtout maintenant …
    Lire la suite

  6. Joseph rêve

    65

    18/12/2015 par carnetsparesseux

    Joseph se réveille au milieu de la nuit. Son rêve se délite sitôt qu’il ouvre les yeux : les quelques …
    Lire la suite

  7. Les lapins de la lune

    48

    20/11/2015 par carnetsparesseux

    « Vous écrivez ? Pas facile, hein ? Faut pouvoir se concentrer. Mais se concentrer, c’est pas facile non plus, avec …
    Lire la suite

  8. L’ombre d’octobre

    46

    24/10/2015 par carnetsparesseux

    L’ombre date de la plus haute antiquité, les textes les plus réputés l’attestent : que sont d’autres les ténèbres qui, …
    Lire la suite

  9. La défense de saint Paresseux

    40

    15/05/2015 par carnetsparesseux

    On conte qu’en l’an Tant-et-tant, un certain évêque entreprit le recensement des saints patrons de son diocèse. Quand son secrétaire …
    Lire la suite

  10. Un Tapir à Paris

    57

    24/04/2015 par carnetsparesseux

    Cher journal, Loin de la société frivole, dans la solitude de ma soupente, je peux me confier à toi : …
    Lire la suite