l’auteur

* Vit dans une grande maison du Quercy, entouré de chats et de roses.
* A fait trois fois le tour du monde avant de se fixer dans le Saskatchewan.
* Marin de métier, musicien d’exception, collectionne les prix littéraires.
* Tient une station-service ouverte la nuit dans le Cantal.
* Partage son temps entre Canberra, Londres, Berlin et Kuala-Lumpour.
* Se passionne pour le droit de la fiscalité et le Sudoku.
* Apprécie les fromages à pâtes molles, les utopies et son petit confort.

et vous remercie de votre attention !

Si vous souhaitez lui écrire, voilà l’adresse : carnetsparesseux[at]yahoo[point]fr.

32 commentaires

  1. Textes de chansons, contes… tout cela est délicieux.
    Telle la tribu des enfants Malaussène, j’ai envie de scander : La suite, la suite, la suite !

  2. je vais jeter un oeil de Harpie Feroce sur ton blog , J’espere que cela sera la hauteur de ton CV . En tout cas merci pour tes coms , ca m’as etonne , mais ca m’a fait plaisir .

  3. Je m’abonne . Prendre des longs textes en cours de route , ce n’est pas tip top . Mais tes anciens textes , pas mal .

  4. cher paresseux
    (de la* Saskatchewan, évidemment)

    hier et aujourd’hui
    que ce soit dit
    dans tout mais tout
    ce que j’ai lu de vous
    avant après
    un peu partout
    et quasi sans interruption
    un naturel digne de mention

    non qu’il en soit le seul, mais non !

    un naturel, dis-je don’
    un rythme fou fou fou
    pas mal, vraiment, pas mal du tout
    pour un paresseux comme vous

    ou j’aurais pu simplement dire
    ou plutôt simplement écrire
    c’est ce qui s’appelle avoir du rythme
    et une plume qui se remarque

    ou encore dire simplement ça
    si chichi et sans tralala

    … chapeau bas !

    Caroline D. (de la* Québec)
    😉

  5. ouf, je suis soulagée de savoir que ton « cévé » est fantaisiste ! J’ai failli être impressionnée dis donc ! 😀 À force de passer d’un blog à l’autre, je me retrouve dans d’autres réseaux, d’autres blogosphères ( :D) j’oublie et confonds les noms et les pseudos… Oh que c’est triste de vieillir. Et que je ne t’entende pas rigoler ! Je vais tenter de m’abonner à ton blog, je crois l’avoir fait mais ne me souviens plus non plus ! Oh bazar de casserole ! Bisous.

  6. L’association des deux mots, carnets et paresseux m’attire déjà beaucoup et la fantaisie attachée à vos pas, encore plus. Je prends beaucoup de plaisir à laisser ma paresse se nourrir de vos mots et je vous en remercie !

    • Bien heureux si les mots de ces carnets (« Carnets » parce que se sont des carnets et « paresseux » à cause de moi) vous plaisent !
      Merci et bienvenue Marie-Christine

  7. Salut Carnetsparesseux !!

    J’espère que tu vas bien.
    Dis moi, aujourd’hui j’ai écrit un article sur les plantes sauvages et en même temps il y a un carnaval d’articles sur la nature. Je te propose d’y participer. Je te souhaite une bonne fin de journée. A bientôt !! Voici le lien de la publication https://spotjardinmonsite.com/2017/12/04/tout-ou-presque-sur-les-plantes-sauvages/#more-31369 J’ai voulu t’envoyer ce mot par mail mais ton adresse ne fonctionne pas. Désolé.

  8. Un Paresseux qui chemine à la vitesse d’un Contemplatif !
    Mais au fait… Paresseux, ça veut pas dire : Oisif ?
    Ceci dit, le Farniente est une bonne habitude ;
    Qui conquiert le Repos conquiert la zénitude.

  9. Ha Ha Ha! Un cousin de loin réfugié dans les Volcans, c’est bien cela…? J’adore…, mais cela dit et pour passer souvent dans le « Cantal », Comment depuis  » Canberra, Londres, Berlin et Kuala-Lumpour » le service est il assuré  » la nuit dans le Cantal »…?

    Pour faire mon plein de mazout, quoi!

    Il y a un planning des dites nuits…? Ou bien s’agit il du fameux « vieux principe du bal masqué »…?

    « Et foutez m’en 20 litres, Monsieur l’Aubergiste! » comme chante la poète…

    (…)
    Et vint un mec en simili
    Pour leur mettre des couvertures anti-gel
    Car il gelait très dur
    En ces temps des pershings dans la province de Moscou
    C’était l’hiver des grands hivers
    Et du nord des neurones
    « A long time ago »
    Comme aurait dit Homère avec l’accent ricain…
    (…)

Répondre à Milton Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.