En villes étrangères (agenda ironique de janvier)

L’année passée enfin passée, voilà que janvier revient, et avec lui l’Agenda Ironique ! Et il revient ici, sur les Carnets. Alors de quoi qu’il va être question cette fois ci ? Figurez-vous que je me suis posé la question, et que j’ai même commencé une liste des sujets déjà agendatisés depuis presque cinq ans qu’on joue tous les mois. Et puis je me suis dit qu’on entamait une nouvelle année (ce qui dit début et souhait), et aussi que le jeu de décembre avait été brillamment remporté par Photonanie et son héroïne native de la ville d’Hotton (et aussi qu’en janvier dernier il était question des villes invisibles, de M’sieu Calvino).  Alors voilà : ce mois de janvier, je vous propose de raconter une première semaine en ville. Elle pourra être étrangère (comme toutes les villes qu’on voit pour la première fois), imaginaire, et ça pourra aussi être plusieurs villes, et aussi un projet, un rêve, un souhait, ou même un vrai séjour. Pas de mots imposés, sauf réverbère (parce que j’aime bien la sonorité) et Onésime (pour faire plaisir à Gibulène). La forme ? Sera ce que vous voulez, mais une liste me ravirait, en sept points si possible. Bien sûr, avec une pointe d’agenda et une goutte d’ironie. A part ça, vous avez droit à tout, du feuilleton à l’opéra (ou presque) – sauf peut-être reprendre Daniel Balavoine.

Voilà : une ville, une semaine, un réverbère, Onésime, une liste en sept points. C’est tout, ou presque : une fois écrit, faudra pas oublier de venir déposer un lien dans les commentaires de ce billet. La récolte est ouverte jusqu’au 24 janvier (mais les retardataires seront accueillis avec joie). Et puis le vote courra jusqu’au 31, et de là on basculera en février et dans un nouvel agenda.

Voilà. Yapluka !

 

***

illustration : impasse des Hautes-Formes, Paris 13e, 30 janvier 1913, agence Rol.  BnF/Gallica

38 commentaires

  1. Le défi me semble intéressant, mais difficile à relever en restant dans le domaine de l’opéra !
    Mouais, ma thèse étant que l’opéra est partout, et réciproquement, je vais quand même essayer de m’y frotter.

  2. Bon si la trame du récit est déjà faite yapluka comme tu dis mdrrrrrrrrrrrr alloooooooooooooo………. Photonanie…………………. 😀

  3. Tiens tiens, le beau sujet… Je crois que je vais tenter ! Me souviens du jour où tu nous avais invitées, Joséphine et moi. 🙂

  4. Bon jour Carnetsparesseux,
    Diantre ! Une liste en 7 points ? Le chiffre 7 tout un symbole … alors, une ville exclusivement faite de symboles ? … (à creuser … ou pas ) 🙂 🙂
    Max-Louis

  5. je passais, j’ai vu la lumière, je suis entrée voir, est ce le réverbère qui m’a attirée, est ce le rat d’hotton qui m’a retenue, je reviendrai poser une ligne de pêche. On verra bien ce qui en sort

  6. Un petit mot intermédiaire Carnets pour te dire qu’ Onésime trouve ses voyages tout particulièrement suaves et qu’il te remercie. Il est reconnaissant Onésime ! et il est ravi d’avoir pris la route avec vous tous ❤

    • Merci et bienvenue, John ! je ne sais pas comment on peut commenter chez toi, alors je te remercie ici pour ce séjour souriant et émouvant dans la ville d’Y ; une question, le George Vé est un restaurant végétarien ? 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.