Élisabeth et Céleste-le-Clochard (agenda ironique de décembre)

Quittés novembre et Tout-l’Opéra (ou presque) !, l’agenda ironique repasse l’océan et finit l’année vinvingt chez le Flying Bum,  qui nous propose benoitement d’achever l’année en la revisitant (si j’ai bien compris) en s’inspirant du discours d’Elisabeth II, Reine d’Angleterre et des terres circumvoisines, sans parler des vagues salées qui se répandent à foison sur les environs jusqu’à vingt miles (marins) des côtes, discours prononcé (par elle) au Guildhall le 24 novembre 1992 (je vous laisse loisir de vous renseigner plus avant, ou pas, les internets contenant toutes sortes d’informations sur ce discours, et sur d’autres trucs aussi) ; donc, revisiter l’année, et le faire en employant obligatoirement un régionalisme (mot), une expression ou locution régionale et un juron régional, ceci parce que notre hôte est à la fois quasi sujet de la Reine sus mentionnée et habitant une contrée ousqu’on parlature française en terre étrangère, donc avec une pression anglomane sensible sur les alentours – bilinguisme dont son nom, rimbaldien et kérouakien en diable, témoigne en deux langues.

 

Bref, du régionalisme, du deumilvingt, de l’Elisabethisme, et, bien sûr de l’ironie. Voilà le programme, si j’ai bien compris. Et voilà. Yapluka écrire ce qu’on veut, dans la forme qu’on souhaite et puis c’est tout.

C’est tout, ou presque : une fois écrit, faudrait pas oublier d’aller déposer les liens vers les textes dans les commentaires chez le Flying Bum. Exceptionnellement, la tombée pour l’agenda de décembre a été fixée au 20 décembre. Le vote s’étendra du 21 décembre 2020 au 1er janvier 2021.

***

Illustration (qui illustre le régionalisme à sa façon) : Agence Rol, 13e étape du Tour de France, 1928. Gallica/BnF

9 commentaires

  1. Bonsoir , je me disais bien que je connaissais cet endroit ☺: le col d’Allos il y a 100 ans, dans mes quartiers, et la cabane un refuge restaurant maintenant …

  2. C’est marrant: quand c’est vous qu’expliquez, tout m’devient plus limpide (et liquide, cher Charles ami de Jack).
    Et puis, c’est ma copine Élisabeth -pourtant pas bloggeuse pour deux ronds et plutôt dans l’béton- qui m’a fait découvrir votre blog y’a bientôt un an:
    deux mille vingt, p’têt ben pas annus horribilis pour tout du coup (et là, pas de virgule toulousaine, le régionalisme n’est -décidément- pas ma tasse de thé.🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.