Août ? à la plage (agenda ironique)

Ironie du calendrier, j’ai manqué les deux derniers rendez-vous de l’agenda ironique ; voilà que cet été, il passe son mois d’août chez Max-Louis Iotop  qui nous propose d’aller à la plage sans hésiter à déborder du bord de mer pour visiter les plages horaires, les plages de mots, etc, jusqu’aux plages arrières des autos… Donc, il s’agit d’écrire un texte, prose ou poésie – long ou court, avec la plage de votre choix (réelle ou imaginaire) et dans le genre qu’il vous plaira, avec « tout de même quatre mots imposés :
flot, argile, perche et monoï, placés dans le désordre ou l’ordre, anagramés ou triturés.

Tout ça, jusqu’au 26 août pour l’écriture (on ira poster le lien du texte chez Max-Louis) et puis du 27 au 31 pour les lectures et le vote, toujours chez lui.

Enfin, c’est ce que j’ai compris. Le mieux est d’aller vérifier chez  lui où  tout est bien expliqué .

 

***

illustration : la plage de Coney Island, 1928, agence photographique Pacific and Atlantic, Bnf/Gallica.

3 commentaires

  1. Re Bon jour Jérôme,
    Merci pour cette annonce et la photographie impressionnante fait marqueur d’une époque où « le tout habillé » était de rigueur … 🙂
    Max-Louis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.