Le rêve de l’hareng-saur

 
L’hareng saur
est un hardi poisson
qui passe sa vie
pendu à une ficelle
celle-ci
suspendue à un clou.
On le sait bien
depuis m’sieur
Charles Cros.

 
Et là, du bout de sa ficelle, rêve-t-il d’océan, l’hareng saur ? Non !
rêve-t-il de mondes engloutis sous l’onde ? Non plus !
ou simplement de vagues vaguelettes ?
Trois fois non !
Alors, rêve-t-il d’algues dansantes au son des orgues de basaltes qui chantent au fond des abysses ?
Mais non ! La mer et le sel, il en a soupé !

Peut-être rêve-t-il de sa harengue jolie, de ses mignons harangueaux ?
Non ?
Alors de ses frérots et de ses saurettes qui nagent en rond dans l’iau profonde ?
Non !
Faut le dire, des caprices de l’amour des joies du dimanche en famille, l’en a soupé, l’hareng !

Peut-être rêve-t-il alors de pâtisseries nappées de sucre chaud, des sortilèges de la fraise fraiche servis sur des napperons z’en dentelle ?
Non, tout ça, l’hareng, toute cette douceur, écoutez bien, tout ça,
l’hareng trouve tout ça fichtrement écœurant !

Alors à quoi rêve l’hareng
suspendu à sa ficelle
suspendue à son clou
planté en haut d’une échelle ?
Oui, à quoi rêve-t-il l’hareng saur ?
hé bien ça reste un mystère…

Et faut pas s’en étonner,
puisque depuis monsieur Cros prénommé Charles
on sait que ces poissons sont secs.

 

* * *

Pour les Plumes d’Asphodèle , fallait logorallier les mots patisserie, amour, sucre, orgue, sel, fraise, sortilège, caprice, trio, famille, cookie, douceur, écoeurant.  L‘hareng saur de Charles Cros est là. Le dernier vers peut se répéter en écho ou en canon [avec un léger décalage] jusqu’à plus soif.

illustration : Le hareng saur et les deux gendarmes, chanson de Paul Champ-Rigot, 1898, Gallica/bnF

 

25 commentaires

  1. Bon jour Carnetsparesseux,
    Diantre, je retiens : « La mer et le sel, il en a soupé », alors, j’ai idée qu’il rêve d’une eau douce … tout simplement …
    Max-Louis

  2. Salut,

    Il faut dire que quand il était joyeux il piétinait la détresse. En effet il fallait la voir quand il, hareng gai, la foule.

    @+

  3. Demain, c’est le 5 mai, un mois se sera écoulé depuis votre dernière poésie du dimanche, l’occasion de nous en proposer une nouvelle ?

    Elles sont si exquises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.