En avril, ne lâche pas le fil… (agenda ironique d’avril)

Arrive Avril, et vlatipa que l’Agenda ironique s’échappe de chez Jobougon et arrive ici.

Alors, de quoi qu’il va s’agir ce mois-ci ? hé bien c’est tout simple ; voilà cidsous une poignée d’images, emprunté au Spécimen des caractères d’affiches, vignettes et fleurons des fonderies et stéréotypie de François-Nicolas Gromort. Ce qu’on en fait ? on en choisit au moins trois, au plus tant qu’on veut, on les range dans un sens ou dans un autre et on raconte l’histoire qu’elles racontent, en suivant l’ordre des images. Poème, rébus, conte, chanson, feuilleton en X épisodes, on peut faire tout ce qu’on veut tant qu’on ne perd pas le fil et qu’on s’arrête bien le dimanche 26 avril. Agenda ironique oblige, une goutte de calendrier, un soupçon de temps qui passe et une pointe d’ironie seront bienvenues. Et puis quelques mots imposés – qu’on pourra oublier ou contourner – giboulée, zébu, cognassier et riboulaine (ce qu’il veut dire, celui-là ? ça sera l’occasion de l’inventer).

les vignettes à choisir et raconter :

 

 

Bien sûr on peut choisir d’emprunter d’autres images chez Nicolas-François ; on écrira jusqu’au 26 avril inclus en déposant le lien des textes dans les commentaires cidsous.
Puis on votera jusqu’au 30 avril chacun pour trois (3) [III] textes, et puis encore une fois pour celui ou celle d’entre vous qui sera désigné volontaire pour assurer l’agenda ironique du mois de mai (mais on en est pas là).

D’ici là, bonne écriture et bonnes lectures !

 

* * *

Nicolas-François Gromort, Spécimen des caractères d’affiches, vignettes et fleurons des fonderies et stéréotypie, 1837. Gallica/BnF.

 

57 commentaires

  1. Ce sera donc un fil qui va nous découvrir en avril, sans que nous nous découvrions d’un fil…
    Voilà bien une idée qui me file l’envie d’écrire à l’agenda, carnets paresseux, et je m’en vais gibouler de l’ironie à la machine. Ou au clavier, c’est plus moderne peut-être. Quoiqu’à la cane, avec un hameçon filominé… 🙂
    Mon cognassier interne est déjà parti ouvrir son dico Zébu, je le sens car j’ai de l’air qui circule dans mon cerveau lorsqu’il tourne les pages. A une lettre très, quel riboulaire, celui-là !!!
    Merci pour cette fameuse proposition au bout du fil.
    🙂

  2. Bon jour,
    Diantre ! Voilà un Agenda qui va demander de turbiner sec … mais à l’encre bien fraîche … 🙂
    Max-Louis

      • mais non, les plumes je n’en ai plus, je ne sais plus c’était hier, tu vois les mots tombent, j’encaisse, le ticket sort quand il veut ou quand il peut, un seul par jour je fais attention, ya des jours sans, j’embrouille les mots parfois c’est vrai, mais pas là, j’ai l’temps sans doute, mais là j’sais plus quel jour on est, c’est férié d’puis un bout’temps hein, j’ai du perdr’ le fil 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.