Monsieur Popples a des yeux de framboises… (agenda ironique de mars)

Février, malgré sa rallonge exceptionnelle, a laissé place à Mars, et illico l’agenda se désamarre des Mots Autographes de Jacou pour rejoindre l’Impermanence (qui n’est pas un rêve) de Jobougon.

Alors, de quoi qu’il va s’agir ce mois-ci ? hé bien, mars étant le mois des fous, Jobougon nous propose [et là, je cite] d’écrire ce que vous voulez… !!!
Sauf que,,, Ah ah !
Sauf que bien sûr, il y a une contrainte !
Non mais, vous n’allez pas vous en tirer comme ça !
La contrainte ?
Ah, oui, c’est vrai…
Il vous faudra insérer, là où vous voudrez, la phrase suivante :
« Monsieur Popples a des yeux de framboises et se demande connaissance et contoise »

On peut écrire jusqu’au 23 mars inclus et déposer le lien des textes dans les commentaires chez Jobougon.
Puis on vote (encore ? ça n’arrête pas ce mois-ci, c’est vraiment le mois des fous) jusqu’au 30 mars chacun pour trois (3) textes, et puis pour celui ou celle d’entre vous, fou ou folle, qui sera désigné pour être l’héritier de l’agenda ironique du mois d’avril.

Enfin, c’est ce que j’ai compris. Pour en savoir plus, faut aller lire là, où tout est bien expliqué.

D’ici là, bonne écriture et bonnes lectures !

 

* * *

Illustrations : Pierre Apian, de Astronomicum caesareum, 1540. Gallica/bnF/Observatoire de Paris

 

5 commentaires

  1. Oh pinaise !!! Sans doute une partie s’escamota tôt, qui fut celle de ne pas éclairer davantage les réalités de ce monde. Et qui n’aurait été que folie ajoutée, comme la valeur, mais ici, par le biais de l’éclairage de l’absence.
    Merci pour la signature d’usage du sage.
    Si c’est confus, c’est que c’est pas clair, sinon, c’est compréhensible. 🙂
    Bien belle soirée à tous. Même ceux qui passeront demain matin. Ou même plus tard encore. Enfin, même tôt les jours d’après. Bref, mon salut aux lecteurs du jour. En fait, j’aurais du commencer par là…
    Venez nombreux, pour écrire tout et n’importe quoi, pour vous rouler dans les mots, faire des cavalcades de verbes, sauter par dessus les phrases, prendre la perche du i majuscule et dépasser la hauteur de l’absurdité, les deux bâtons des l au vol pour vous appuyer sur le caractère gras d’un pâté d’encre, arrobaser le tout d’une sauce fondue, et gagner le droit de recommencer. What else ?

  2. «Se demande connaissance et contoise » c’est une phrase bien mystérieuse, mais bon pour un mois des fous…;-)

    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  3. Et comme dit le dicton, « plus on est de fous, plus on rit », alors avec ce vent décoiffant qui se met de la partie, allons-y rigolons de régalades en rigaudons, sans façon et cornichons, que vive l’agenda follement foldingue!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.