J’ai tout fait ici

 

Ici, j’ai tout fait,
la vaisselle, la cuisine,
les peintures et la poussière…
ici, j’étouffais.

 

***

Presqu’haïku, trop vaste d’environ cinq pieds, absolument pas autobiographique mais bien au contraire, tissu de pure fiction, vaguement homophonique et franchement neurasthénique qu’il est inutile d’expliquer plus en détail ; ce qui suffit à le différencier de l’art contemporain dont la valeur est proportionnelle à la longueur et l’obscurité du cartel d’accompagnement.

Illustration : Grand Palais, exposition des arts ménagers [une cuisine],1926. Agence Rol, Bnf/Gallica

30 commentaires

  1. Ici je suis bloquée
    Dans cet hier qui m’étouffe
    Ma liberté est grillée
    On m’a collé cette étiquette qui me brûle la peau
    Ménagère, ménagère !
    Est ce que j’ai une g… de ménagère ?
    Si je ne m’échappe pas avant que la minuterie de la cuisson des œufs ne sonne, je suis cuite !
    C’est la fin des haricots…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.