Voyez l’miracle (l’hareng-saur)

Sec à la fin, l’hareng-saur,
pêché, séché, plié, salé,
l’a tout oublié d’l’eau d’l’océan
applati comme un fer de pelle
sait même plus comment qui s’appelle
l’hareng-saur.

Pourtant croyez-en vos oreilles :
Plongez dans un chaudron profond
plein raz bord d’eau chaude et ronde
lavez, rincez, encore, encore
assaisonnez, cuisez, coquin de sort
l’hareng-saur.

Servez quand vous croyez qu’c’est prêt
Voyez l’miracle :
c’est cale-faim, l’hareng-saur.

La recette marche aussi bien avec
les mots secs du dictionnaire.
Copiez, rêvez, coquin de sort
jouez, lisez, encore, encore
balai, chaudron, même masque
(ou hareng saur).

Servez comme et quand ça vous plait
Voyez l’miracle :
c’est qu’à la fin l’art en sort.

 

 

***

Faribole pour l’agenda ironique d’octobre et d’Entre les Lignes.

Illustration : Le hareng saur et les deux gendarmes, paroles de Paul Champ-Rigot, 1898, Gallica/bnF

 

24 commentaires

  1. J’eusse ta tant ! Une recette efficace, enfin pour l’art, parce que depuis une expérience tragicomique avec un homard, j’ai arrêté, et au pain et aux mots secs, je suis restée 🙂 !

  2. C’qu’est bon avec le hareng saur c’est que les paumes déterrées sont pas refumées avec.

    On dit aussi « pas tate avec l’aime moins, tate avec laids yeux. » ;o)

Répondre à juliette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.