Et la lune s’éteint

28

20/07/2019 par carnetsparesseux

Ce soir la lune allume
son rond bassin d’étain
où l’étoile déteint.

Alors le ciel s’anime :
météores lointains
et ronde de pantins.

Puis la nuit s’illumine,
l’homme étend la main
(comme il fait le malin).

Enfin le ciel s’annule,
et la lune s’éteint.
Revoilà le matin.

 

 

* * *

un poème paresseux pour le jour de la nuit ou la main de l’homme a posé la pied sur la lune (à relire demain, donc).
illustration : Saruwakachō yoru no kei / Hiroshige, 1856. BnF/Gallica

28 réflexions sur “Et la lune s’éteint

  1. patchcath dit :

    D’où l’expression « Éteins ta lune et travaille un peu » 😉 Je le relirai demain, promis

  2. almanito dit :

    Il a fait le malin et y a laissé des choses bien peu poétiques, comme partout où il passe, alors je préfère rêver à la lune d’étain et à ce vrai miracle du matin qui revient 🙂

  3. J’aime bien quand tu es dans la lune, mon ami Jérôme… Ta plume s’y prête.

  4. chachashire dit :

    ça me rappellerait un livre de Bernanos dont la poétique effleurait Picasso d’un foulard de soie.
    Les diamants dans la mare ont commencé leur valse hésitation, leur ronde, attention au silence.

  5. Caroline D dit :

    et jamais le malin
    ne saisira la lune
    qui suivra son chemin
    sur des ciels nocturnes

    pas plus que le malin
    ne saisira le vent
    qui suivra son chemin
    change change le temps !

  6. gibulène dit :

    un petit poème bien agréable comme on aimait les enseigner à l’école à l’époque !

  7. Leodamgan dit :

    C’est gentil tout plein!

    • Merci Mo; c’est un petit truc qui s’est invité presque tout seul, et que j’ai (paresseux) éviter de surcharger de mots, en comptant sur l’imagination du lecteur pour en faire un poème digne de la lune 🙂

  8. La Licorne dit :

    Prête-moi ta plume
    Dodo mon ami
    Quand s’éteint la lune
    Vient la poésie…

    Très joli !
    J’aime…tes mots qui dansent
    et se font écho…

  9. L’homme fait tant le malin
    qu’il oublie que la lune
    lorsque vient le matin
    retourne en la nuit brune.

  10. J’adore! Tes vers légers et denses, avec ton sourire en coin…et la nuit. ma sucrerie du dimanche !

  11. Dominique GRIDAINE dit :

    Quels jolis mots qui sonnent comm6une douce melopee.
    Je m’en veux de ne venir plus souvent me rafraîchir les neurones à la lecture des tes poèmes.

  12. Beaucoup de charme dans ce poème lunaire.

  13. parfait pour un lecteur paresseux… 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :