Ballade de l’heureux ignorant

27

19/06/2019 par carnetsparesseux

Je connais l’arbre à son ombre
le soleil à ses longs rayons
et je sais la pomme au pépin.

Je sais le monde à sa ronde
je sais l’oiseau à son bec
et la rainette à son chant.

Je connais mes lettres et mes nombres
Paris, ses arrondissements,
et l’âne à son long hi-han.

Je sais l’œuf comme je sais la poule,
la mer à ses poissons brillants
et à sa trompe l’éléphant.

Je sais ce que je dois savoir
et j’ignore ce que je ne sais pas.

Je sais le pain et la fourchette
et la faim à mon appétit
comme je sais plier ma serviette.

Je connais la foule à ses cris
je sais le clair, je sais le sombre
le repos et le tremblement.

Je connais la nuit et le jour
je sais le silence et le bruit
et sur l’amour j’ai lu assez.

Je sais mes fables et l’histoire.
Je pourrais continuer longtemps,
pour le reste, allez–y voir :

Je sais ce que je dois savoir,
et j’ignore ce que je ne sais pas.

***

Il y a longtemps que la Ballade des menus propos de François Villon me trotte dans la tête (et certainement un écho du Je sais de Jean Gabin).

Illustration : Tarot à enseignes italiennes, dit « de Marseille », avec mentions divinatoires manuscrites attribuées à Mademoiselle Lenormand. Éditeur, Jean-François Tourcaty, 1734-1753. Bnf Gallica.

27 réflexions sur “Ballade de l’heureux ignorant

  1. victorhugotte dit :

    Tout a fait ma philosophie.

  2. Caroline D dit :

    Je sais le carnet à son rythme,
    le dodo à ses mots,
    et le même homme à ses fables.
    Tourlou!

  3. Très beau, tout à fait dans le style du grand François Villon.

    Un petit extrait de « Belle leçon aux enfants perdus » :

    Item, je donne aux Quinze Vingt
    (Qu’autant vaudrait nommer Trois Cents)
    De Paris, non pas de Provins,
    Car à eux tenu je me sens,
    Ils auront, et je m’y consens,
    Sans les étuis, mes grands lunettes,
    Pour mettre à part, aux Innocents,
    Les gens de bien des déshonnêtes.

    « Rutebeuf, Charles d’Orléans, Villon », Extraits présentés et annotés par Jules Hasselmann, Agrégé de Grammaire, Censeur du lycée Henri Wallon, Valenciennes. Éditions Hatier, « Les Classiques Hatier » 1958 (N°129, page 67).

  4. Aunryz dit :

    Une ballade
    qui nous promène joliment
    à la manière de
    mais pas que
    car on y reconnait aussi
    celle
    du
    pas si paresseux que cela.

    Et puis cette carte
    que l’on nomme parfois le fou
    alors que
    muni d’un bâton
    il montre bien qu’il n’est pas
    un im-bécile.

  5. Leodamgan dit :

    Un très sage baladin qui sait beaucoup de choses…

  6. Célestine dit :

    L’essentiel est de savoir qu’on ne sait jamais, n’est-ce pas ? 😉
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  7. Frog dit :

    Qu’elle est belle, ta ballade ! Du « mine de rien, je vais vous faire un croche-pied poétique qui vous laissera le coeur battant », tu es le prince !

    • Merci Frog, ce que tu dis me touche ; je n’avais songé ni croche pied ni coeur battant : juste le portrait d’un ignorant un peu suffisant, naïf, lapalissadant en mesurant son savoir et heureux de lui-même !

      comme quoi c’est bien le lecteur qui crée la lecture (cette phrase là est aussi une belle lapalissade que mon ignorant ne désavouerait pas) 🙂

  8. yannucoj dit :

    Un heureux ignorant qui s’amuse à éprouver les limites de l’irreprésentable et qui connait l’art de ne pas contredire ses convictions !
    Avec des qualités pleinement assumées, en outre.

  9. Mélina dit :

    J’aime me promener sur votre blog. un bel univers agréable. Blog intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog récent. A bientôt.

  10. Je sais que je suis nulle en commentaire
    à mon incapacité d’écrire ici mon enthousiasme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :