La carpe et le lapin

Elle tourne entre ombre et soleil, reine qui joue à la passante, sûre d’aujourd’hui et du lendemain. Il  la suit des yeux ; la voilà qui passe comme par hasard, robe d’argent, traine vert clair, juste à l’aplomb de la margelle.

Elle est parée comme à plaisir d’un bien joli nom grec et latin qu’elle n’a sans doute jamais prononcé, et dévore d’une lèvre molle les miettes et les poussières qui prolifèrent dans les roses raies du soleil et sombrent dans l’ombre ondoyante.

Lui, l’animal toujours pressé, elle feint de ne pas le voir, mais elle tourne et tourne sans relâche dans les eaux vertes et claires. Entre deux bouchées nonchalantes, rêve-t-elle d’amour ? Il se le demande. Et pourquoi pas ? L’amour, est-ce réservé aux femmes et aux hommes, voire aux seules sirènes, aux belles nageoires et voix souveraines ?

Le lapin qui désire en avoir le cœur net (quitte à être un peu indiscret) s’assoit sur le bord du bassin. Bien sûr, il faudra d’abord apprendre à tendre et prêter l’oreille et savoir saisir la langue des poissons à travers le murmure des eaux et du vent. Et puis être là, profiter du moment, cueillir l’immédiateté de l’instant présent, patienter et faire silence le temps qu’il faut, jusqu’à ce que la carpe ait dit « aime ».

 

 

***

Pour les Plumes d’Asphodèle sur le thème Carpe diem, au prix d’une homophonie  approximative finale. Les treize autres textes sont là.

Illustration : La pêche des carpes au Japon, agence Meurisse, 1923,  BnF/Gallica

43 commentaires

  1. « Quand on est dans l’eau
    On veut que vienne l’orage
    Qui apporterait du ciel
    Bien plus qu’un message
    Qui pourrait d’un coup
    Changer au cours du voyage
    Des plumes en écailles
    Des ailes en chandail
    Des algues en paille… »
    Chantait Greco:)

  2. Qu’il est beau le dernier mot d’amour ! Une carpe et un lapin, il n’y avait que toi pour imaginer pareille romance ! Et comme dans toutes les histoires d’amour, c’est la femelle qui fait son numéro et le mâle qui joue les candides ! Ouais !.. Hum !..

  3. Je suis sur l’ordinateur donc pas d’accès aux émoticones, donc je vais le faire comme ça :
    Imagine (imagine), je ne parle pas et je me tais donc…(imagine)
    Clap, clap, clap (j’applaudis des deux mains, là, en fait)
    Bravo!!!
    Chapeau bas!
    Excellent!
    Style que j’adore sur fond d’amour impossible et une chute qui nous cueille à froid!
    Comme la carpe, je dis « aime »

  4. Bon jour,
    D’un mot à un autre on est transporté vers (voire hameçonné) l’intérieur d’une âme (dont on n’avait jusque là aucune certitude) dont la profondeur nous apporte dans son filet le : carpe diem. Superbe !
    Max-Louis

  5. Que je suis contente quand je peux lire un de tes textes, une bouffée d’oxygène (et il m’en faut !) C’est adorable ce petit lapin plein de rêves… Le jeu de mot que j’ai préféré : « les roses raies du soleil » t’es trop fort !!! 😆

Répondre à emilieberd Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.