Quinze lampadaires en mars

10

29/03/2019 par carnetsparesseux

C’est donc officiel désormais, l’agenda Ironique de mars compte quinze lampadaires, rassemblés sur le dessous des mots (comprend qui peut). Il y a donc, par ordre d’arrivée,  Le dessus des mots (allez y comprendre !) de Jobougon, Adrienne et son F comme Flaubert, Anne Coquelicot Attendant le bus, puis Sa soeur, l’étoile en plein ciel  de moi-même et Les maux sans dessus-dessous de Patchcath.

Rayon réverbères, Palimpzeste et ses Réverbères blancs de nuit, la Plume Fragile Sous les feux d’un lampadaire et Victorhugotte, Melo sous les lampadaires. Puis Iotop,  Ce n’est pas du pavé de bœuf ; Émilie et son effet réverbère ; Chachashire et Le lien de Chesterfield puis (ici-même) De graves et gros personnages (gros, graves et à la limite du hors jeu…). Puis Écri’turbulente révèle son Indomptable nature tandis que Palette d’expressions avoue « Je rêvais les étoiles ». Et puis Écri’turbulente emporte le mot de la fin avec Le Lampadaire et la loupiote.

quinze textes à lire, relire et commenter. Et puis faut voter et choisir çuila ou celle qui organisera avril, et c’est, comme pour tout ce qui regarde l’agenda ironique de mars, chez le Dessous des mots.

***

 

illustration : Place blanche, 1923. Agence Rol, BnF/Gallica

10 réflexions sur “Quinze lampadaires en mars

  1. emilieberd dit :

    Ça va! Tu comptes bien…😂😂😂

  2. jobougon dit :

    Il fait bien lumineux par ici !
    Sont-ce les mots ?
    Ou bien sont-ce les stylos ?
    Des lumières réunies,
    Surgirait l’ironie,
    De l’agenda chargé,
    D’éclairer les journées.
    Celles de mars s’effacent.
    Quelques heures sur ses traces,
    Résistent encore un peu,
    Avant qu’avril frileux,
    Ne prenne toute la place.
    Si mars a quinze lumières,
    Combien de rêves Herbert,
    Fera pour arriver,
    Aux saints de glace de Mai ?

    Une petite envie de mathématique, je ne sais pas ce qui a pris à mon clavier…
    Avril n’est déjà pas encore commencé qu’il embraye illico tout de suite maintenant du côté de Mamert, Pancrace et Servais.

    Bon, en tout cas, c’est encore une belle collection !
    Et ça dure encore (jusqu’au bout de la nuit)… 🙂

  3. chachashire dit :

    15 lumignons crépusculaires tendent leurs sébiles aux étoiles.
    Aimez moi feignent ils,aimé sois réponds l audience lissant ses poils
    De moustache divine. Car c’est un dieu à fibrisse sensible… mais on ne sait pas à quoi.
    C’est là tout le probleme du clic sur le bouton j’aime.

  4. Je suis totalement larguée maintenant, snif! Ca me fait envie, toujours… mais quand? Bref j’essayerai de rendre visite aux lampadaires, au moins!

  5. Bon, bon, on va essayer de contempler de près toutes ces jolies lumières. Va falloir sortir les lunettes d’éclipse solaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :