Décembre, un pingouin sur l’önd (agenda pingouironique)

10

01/12/2018 par carnetsparesseux

Et voilà que l’agenda ironique de décembre échoit à Patchcath. De décembre ? Voire ! Car il semble qu’on s’oriente, octobre, novembre et décembre enfin réunis, vers un agenda de l’Ond. L’ond ? Fort bien. Mais quel(le) ond ? L’önd islandais qui signifie respiration, esprit et canard ? ou l’Ond, l’organisation qui « s’efforce d’éveiller les esprits en invitant au voyage et à l’exploration d’horizons inédits grâce à des événements atypiques » ? Où encore l’ond suédois qui voudrait dire mauvais, hargneux, fâché, méchant, malfaisant… On(d) ne sait pas ! Quoi qu’il en soit, s’agit de construire un texte avec toutes ou parties des dernières phrases des textes sélectionnés dans la troisième étape de l’épopée du Pingouin d’octovembre.

Rappelons donc que Victorhugotte bouclait sur ces mots « Incroyable ! Sens-tu l’air chargé d’iode, le goût du sel qui pénètre la peau ? Regarde ! La mer s’approche, c’est marée haute. Regarde, l’étendue mergnifique. ». Je regardai. Oui, la mer s’étalait, devant nous ».

Andrea, elle, parachevait comme ça  « Tandis qu’ils riaient à nouveau, Madeleine se leva, incommodée par le grognement des mioches, s’approcha de son amie et lui glissa à l’oreille : «Paradoxalement tu deviens drolatour avec cette diatribe, trouverais-tu que je sens la crevette arctique ? ». »

Monesille finissait ainsi : « Fatalimace ! Nous voici en insolitude ! La route court sous l’eau d’artificelles habitudes ! Met tes bottes, enfant. Les écriames et les pingouinations attendront que la polimalie des virgules se solve en délibules mirifiques !»

Marinade, comme ça « Alors, on n’a qu’à prononcer des mots d’amour comme ça, ils se tiendront chaud ! »

Chachasire closait comme ci : « Ma mère lui offrit des jumeleines, que nous mangeâmes en nous fixant les yeux dans les yeux un rendez-vous créaginaire. »

Gibulène terminait avec « A ce moment là, Onésime réalisa à quel point il était en retard. Les Douze Coups de Midi sonnaient au clocher et les odeurs de brioche remplaçaient allègrement celles des Mc Bacon et autres Cheeseburgers. Il s’empressa de rentrer chez lui, honteux et confus, et jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus. »

Patchcath achevait  comme ça « Pas encore. La pinguouination est assez complexe, il va me falloir plus de temps. »

et Jobougon s’offrait le mot de la fin en zed : « Chuuuutttt, Elodie, ils sont pour moi, les derniers mots de la fin !Tu peux pas t’en empêcher ! Pffff ! C’est pas moi, c’est le Zébulon. »

 

Distrait, j’ai manqué la fin d’octovembre, mais je vous donne rondez-vous chez Patchcath pour la fin d’ocdécembre ! D’ici là, à vos plume (de canard ou de pingouin, au choix) !

 

***

illustration :toujours l’Empire des pingouins [i.e. manchots] dans l’Antarctique. Agence Rol, 1922. Gallica.Bnf.fr

10 réflexions sur “Décembre, un pingouin sur l’önd (agenda pingouironique)

  1. jobougon dit :

    Je suis d’accord pour me rondre chez patchcath tout le mois et témoigner de la trilogique de l’OND.
    Pour l’instant, l’idée fait son chemin dans ma respiration neuronale, entre deux soulèvements d’émetteurs adressés aux récepteurs qui dans l’immédiat ne se prononcent pas.
    😀 🙂

  2. celestine dit :

    J’ai un peu perdu pied avec toutes ces pingouineries qui n’en finissent plus…
    Je reviendrai peut-être risquer un ongle de pied en janvier, si ça parle d’autre chose…
    Sur ce, à très bientôt cher Dodo !
     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    • Oh, là, il faut « juste » écrire une histoire de canard hargneux en utilisant « tout ou partie » des huit phrases proposées.
      Mais janvier est aussi un bon moment pour revenir 🙂

  3. Je reste sec devant ces étendues pingouines… J’attends donc que la banquise fonde… 🙂

    • Vive donc le dérèglement climatique : exit la banquise, exit les pingouins : l’önd tumultueuse n’appartiendra plus qu’au canard hargneux (comme certains pavés parisiens ces derniers dimanche)
      🙂

  4. chachashire dit :

    Je dois avouer que je suis trés content de mon texte de Novembre, ça faisait longtemps que je n’avais pas été aussi clair !

    et c’est bien ce que vous dites, n’est-ce pas ? merci à jobougon.

  5. André dit :

    Un peu (!) perdu et manquant de temps, j’ai laissé dériver… Mais l’idée de picorer dans la fantaisie des autres me plaît assez…

    • Un peu perdu moi même, j’ai manqué l’acte trois de l’agenda d’octovembre… je vais esaer picorant ici et là, de me rattraper avant Noël, pour l’acte IV.
      Il ne faut pas hésiter à venir nous rejoindre 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :