Sous la roue la route

 

 

Sous la roue de la charrette
s’allonge la longue route
qui jamais ne s’arrête.

Le vent souffle et la pluie tombe
tout autour du monde.

Sur la route tourne la roue
sous la roue roule le monde
tourne, roule en rond.

Lente lente la roue s’entête,
sur la longue longue route

Chaque tour enroule la route
autour de la roue
roule et tourne en rond

Longue route et lente roue
Leur manège est éternel.

Si la charrette s’arrête
sous sa roue toujours
tourne la ronde du monde.

Le vent souffle et la pluie tombe,
tout autour du monde.

Sur la route tourne la roue
sous la roue roule le monde
roule et tourne en rond.

 

***

Ronde écrite en écoutant Baleni, joué à l’ukulele et au duduk (sorte de haubois arménien) par l’ami voyageur imaginaire. Baleni veut dire cerisier, mais j’ai vu tourner une roue, allez savoir pourquoi.

illustration : charrette espagnole,  collection Roger de Gaignières, BnF/Gallica

20 commentaires

  1. Allez savoir pourquoi, tu dis?
    Et je réponds : parce que c’est facile de l’y voir. La roue. Tourner.
    Et si j’avais ce qu’il faut pour que ce soit facile et que ça sonne beau, j’aurais enregistré la lecture spontanée que j’ai faite tandis que jouait la musique et je te l’aurais envoyée. Ça roulait bien, ça tournait rond. Mais bon. Le temps lui aussi fait charrette. Et jamais ne s’arrête.
    Bonne fin de jour, cher carnets. Et que la route y soit belle.

    • « Ron et ron petit patapon » 🙂 je suis toujours impressionné par les comptines et les ritournelles, qui ont une forte charge poétique et mélodique que je trouve très inspirante.

  2. « Les manèges déménagent.
    Manège, ménageries, où?… et pour quels voyages?
    Moi qui suis en ménage
    Depuis… ah ! il y a bel âge !
    De vous goûter, manèges,
    Je n’ai plus… que n’ai-je?…
    L’âge.
    Les manèges déménagent.
    Ménager manager
    De l’avenue du
    Maine
    Qui ton manège mène
    Pour mener ton ménage !

    Ménage ton ménage
    Manège ton manège.
    Ménage ton manège.
    Manège ton ménage.
    Mets des ménagements
    Au déménagement.
    Les manèges déménagent,
    Ah ! vers quels mirages ?
    Dites pour quels voyages
    Les manèges déménagent. »

    Max Jacob, Avenue du Maine

    Et pendant ce temps-là, moi, j’ai le Tournicoti tournicoton !

    😉

  3. C’est trés joli cette rêverie voyageuse qui t’entraîne tranquilou, ça roule tout doucement et sûrement vers son destin.
    Merci pour la ballade.

  4. Un poème qui berce et une mélodie un brin mélancolique qui apaise et vice versa . très belle harmonie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.