Cinq jours (sous terre et sur l’eau), l’agenda ironique de septembre

19

18/09/2018 par carnetsparesseux

6-8-23 - plage de Deauville [enfants]Agence Rol - Bnf

A cinq (5) [V] jours de la clôture des inscriptions (le 23 septembre à minuit), on annonce six (6) [VI] textes en lice pour l’agenda redoublé et ironique de septembre sous la double houlette d’Andréa Couturet et de Dominique Hasselmann.

Il reste donc encore un peu de temps pour les agendistes ironiques qui voudraient raconter une “Promenade sous terre” avec les mots suivants : métropolitain, pingouins, brasserie “La Rotonde”, salsifis, “Ici l’Aube !”, infinitésimal, Jacques Lacan, et ballast, associée avec l’image ci-dessus accompagnée des mots meuble, pinot, brebis, salto, “Bernique !”, inflammatoire, Jacquemart (de Dijon) et ballet.

Je dis ça, mais moi-même, je n’ai pas encore vraiment écrit grand-chose.

Bref, en avoir le coeur net, en savoir plus et déposer ses textes avant le 23 septembre, c’est là qu’il faut aller.

Ce qu’on gagne ? La satisfaction d’avoir joué et de lire !

 

***

illustration : « Plage de Deauville, Enfants et jeune fille jouant dans l’eau, Photographie de presse, Agence Rol, 1923. gallica.bnf.fr

19 réflexions sur “Cinq jours (sous terre et sur l’eau), l’agenda ironique de septembre

  1. Merci pour ce rappel terrien et aquatique.
    😉

  2. jobougon dit :

    C’est un aquaterrien qui descend dans le métropolitain et cherche la station moutarde Jacquemart de Dijon pour aller déguster des berniques en persillade suivis d’un rôti de brebis aux salsifis, spécialités de la brasserie « La Rotonde », servis par un maître d’hôtel qui pratique le double ballet salto avant sur ballast dans un costume de pingouins dont parlera le magazine « ici l’aube » en termes tellement élogieux que la moindre infinitésimale critique contraire ne peut que faire flop, Lacan le premier pourrait en témoigner, assis devant un verre de Pinot des Charentes tout attendant que le plat arrive.
    Aucun risque inflammatoire à la digestion précise une affiche collée sur le meuble d’entrée, les aliments sont tous bios et élevés en plein air.
    Suite de la promenade sous terre prévue du côté de la plage de Deauville, où nous attendent déjà Andrea Couturet et Dominique Hasselmann, accompagnés de leur maman, Marcelline.
    Elle observe l’horizon en attente de l’arrivée du prochain vol de palourdes migratrices.
    Merci Carnets de lancer un rappel à l’assemblée des agendistes septembriens.
    Les jeux ne sont pas encore faits. Tout va bien.
    Je ne crois pas avoir le temps d’écrire un autre texte d’ici les votes, mais j’approuve par anticipation l’agenda d’octobre pourvu qu’il annonce le printemps des proseurs.

    • Ben voilà. Y avait qu’à demander. Et puis moi, j’aime ces textes à l’emporte-pièce ! Je n’ai rien écrit mais la lecture me ravit !

      • lire c’est bien, hein ? (un truc de paresseux)
        mais si tu veux écrire, tu sais que tu seras lu aussi
        🙂

      • jobougon dit :

        Mais dis-moi Anne, où se trouve la pièce emportée de l’emporte-pièce ?
        Madame Louvain, vous êtes priée de la rapporter illicolicitement sur votre blog dès que vous êtes en porte-texte.
        Nous vous incogniterons par cette demande au sein de l’agenda pour peu que la pièce soit ironisienne.
        Recevez, Madame La Neuve, toutes nos plus grandes parties de rigolade du siècle.
        Avec par anticipation tous mes remerciements les plus confondus dans la page.

    • ‘Xellent ! faut l’envoyer à Andréa….

      • jobougon dit :

        Aller ! D’accord.
        Andrea ?
        Andreaa ?
        Andreaaa ?
        Mais où qu’elle est donc je ne sais pas où passée l’organisateurice ?
        Merci Carnetsparesseux, je vais voir ce que Andrea veut en faire.
        Moi je l’aime bien hors liste, faire figuration, dans le flot des commentaires, ce bricolage de mots écrits à l’arrache.

  3. iotop dit :

    Bon jour,
    Je n’ai rien sur le feu … le temps me ligote de toute part … en tout cas merci pour le rappel 🙂
    Max-Louis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :