Fini [l’agenda ironique de] juin, bientôt [celui de] juillet !

 

 

 

 

Cette fois, juin est bien terminé, fini, achevé ; du même coup, achevé, fini et terminé, Tout et son contraire ! Votre préféré ? Ils sont deux, les Entiers de fragments d’l’écritur’bulente et  le Contradictoire d’André ; devant trois ex-aequo l’Tout et son contraire de l’Atelier sous les feuilles, le Soleil ou on se bouge de Max-Louis et Tout, rien et le pingouin de Laurence Delis !

Et maintenant ? voici juillet qui jubile, le mois jovial et débonnaire. Ce qu’il va se paser ? Faudra aller chez Palimpzeste pour le savoir, du moins si elle est bien volontaire pour héberger l’agenda ironique en juillet.

 

 

 

***

illustration : « Deux fois en route pour l’école du dimanche à Redland Bay », Queensland (vers 1900), State library of Quennsland.

8 commentaires

  1. T’sais quoi M’sieur l’Dodo ! J’l’ai bien aimé ce p’tit tour de chèvre de juin !
    Je note tout de même une arrivée collatérale hors-calèche, qui ne serait pas un pingouin mais une jument qui s’est pris la chaussure verte dans une tentacule de brousse de chèvre à 10% de matière grasse, elle voulait maître R. Queneau sur la banquise de rimes en l’air, court vêtue, ce qui a débouché sur l’hippo-burn-août en juin qui défrise !
    Merci Valentyne pour ta chouette non-participation.
    https://lajumentverte.wordpress.com/2018/06/27/pourquoi-je-nai-pas-ecrit-pour-lagenda-ironique-de-juin/
    Merci à toi carnets pour les bonnes zidées et l’organisation du concours le plus web-folâtre de la création.
    Merci merci et encore merci à tout ceux qui viennent écrire, lire, commenter !
    Les joies de l’agenda sont infinies.
    Et joli passage en juillet pour toi, Floriane (du blog Palimpzeste), si tu tombes dans le pingouin de la suite.
    Juin rend chèvre ou pingouin ou les deux, tellement c’est tout et son contraire, et Rien n’est banal dans le Tout.
    On s’amuse bien à l’agenda des plumes à jubiler.

  2. Eh bien, merci merci merci aux votants.

    1) l’écriture de ces haïkus, pourtant, a été fastidieuse. Enfin, non ! Ce ne sont pas les haïkus, c’est la non-inspiration que m’évoquait le thème !
    2) perso, je n’aurais pas voté pour moi (même si ça n’avait pas été moi) ; alors j’en sais encore plus gré aux choisisseurs !

    J’espère que la thématrice de juillet tiendra compte de l’état caniculaire qui s’abattra aussi sur mes neurones estivaux…

    Et merci à ce coquin de Dodo qui m’a donné bien des soucis pendant ce mois de juin.

  3. Le temps de me ressaisir après cette incroyable nouvelle, de tergiverser et de me torturer l’esprit sur tous les sujets possibles, j’accepte de relever ce défi ! ( roulements de tambour )
    Pour faire plaisir à Ecri’Turbulente, je prendrais en considération le ramollissement généralisé dû à la chaleur qui s’annonce.
    Je reviens vite 😉

  4. Merci, c’était bien de partager un juin tous ensemble, de ménager la chèvre et le chou et apporter de la fraîcheur avec nos bouilles de pingouins. L’été est là…. 😉 heureux contents et un peu las

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.