Une impression de déjà-vu

Sur la plus haute branche du madrépore
le poulpe s’entortille
d’au moins sept de ses tentacules
cerclés dans les anneaux pourpres du corail.

Le dernier s’enroule autour d’un coquillage
où peut-être est-ce une pièce ronde et dorée échappée d’un coffre pirate
savoir ce que c’est, pistole ? ormeau ? cauri ? écu ? doublon ou simple patelle ?
savoir ce que c’est, bernique !
c’est juste de la taille d’un petit fromage
et le poulpe perché le brandit devant son bec étroit.

Au pied du polypier, sur le sable du lit, parmi les algues qui dansent lentement,
– frémissantes salicornes, laminaires ondulantes –
un homard aux aguets : carapace bleue, antennes tressaillantes,
pattes et pinces tendues dans le courant
– savoir ce qu’il veut, ce qu’il pense, à quoi il rêve ?

Alors le poulpe ouvre un large bec
laisse filer un nuage d’ébène et tout disparait :
disparu le polypier, disparus le poulpe et le homard ! la pistole ou la patelle ? laminaires et salicornes ? disparues derrière le hublot de l’aquarium soudain plongé dans la plus noire des nuits sous-marines.

De l’autre côté de la vitre le corbeau et le renard se tournent l’un vers l’autre
une impression de déjà-vu leur traverse l’esprit.
Ils ne se disent rien, chacun sait ce que l’autre pense :
était-ce bien la peine cette sortie au centre océanographique ?

Le fromage, lui, reste coi et rêve
aux coquillages et crustacés
entr’aperçus.

25 commentaires

  1. Si Lafontaine avait su que corbeau et renard finiraient complices, la fable n’aurait peut-être jamais été écrite et le fromage aurait fossilisé sur sa branche.
    Comme quoi, si l’avenir nous était dévoilé, toute création deviendrait inutile…
    Ce qui mène directement le raisonnement sur l’opacité de l’aquarium.
    Que va-t-il se passer là dedans ?

    • Et si renard et corbeau étaient complices, avant que JLF vienne fiche la zizanie ?
      Moralité : si on vide l’aquarium, on verra plus clair, mais… ça ne sera plus un aquarium !

  2. Qu’est-ce qu’on se bidonne avec ses variations à l’infini sur le même thème ! Pourquoi les politiciens ne s’inspirent-ils pas du Dodo ? Le monde se porterait mieux avec ces idées drôles et palpitantes comme un poulpe, qui mettent au moins tout le monde d’accord avec le sourire, le rire, la bonne humeur, la pêche et les zigocamphres au beau fixe. Perso, un gouvernement de Dodo me ferait un bien fou ! Mais bon, on ne me demande jamais mon avis. Pf…

    • Merci Anne ! si je peux choisir, je voterais plutôt pour le poulpe et le renard (à la rigueur le fromage). Mais bon, on ne me demande jamais mon avis. Pffff…
      Des variations à l’infini ? c’est tentant, mais on verra si on arrive à ce chiffre là : pour l’instant, je les laisse arriver comme elles se présentent, en espérant éviter « celle-de-trop ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.