Massarcle (Dictionnaire des orpherimes)

Massarcle (masculin, néologisme, mot de métier) : Résultat désastreux d’un jardinage du dimanche particulièrement mal exécuté, et aboutissant à une hécatombe d’herbe, de plantes et de légumineuses.

♦ « Fauchant les armées, les cavaliers, les places fortes, moissonnant dans le sang les villes et les plaines, le Fléau de Dieu cavalcadait en tête de ses Huns cruels. Leur trace funeste était facile à suivre pour Bécile et sa horde : rien ne subsistait, ni homme, ni bête, ni plante ; après un si furieux massarcle, la steppe semblait un jardin tondu. » José Maria de Hérédia, l’Hun Bécile, [épopée inédite], 1878.

♦ « Le dimanche, ou dès le samedi pour les tenants de la semaine anglaise, on sortira avec profit les râteaux, faux, sécateurs, tondeuses et autres ustensiles afin de toiletter le jardin de ses herbes folles de la semaine. Attention tout de même à un excès d’entrain et d’énergie, qui, mal conduit et avec des outils inappropriés, peut amener un résultat que le voisinage, à l’apéro, ne manquera pas de qualifier de sévère massarcle ». Manuel du parfait jardinier, 1924.

* *

Suite du petit dictionnaire dévolu aux mots sans rime, belge, bulbe, camphre, clephte, dogme, goinfre, humble, meurtre, monstre, muscle, pauvre, quatorze, quinze, sanve, sarcle, sépulcre, simple, tertre et verste, évoqués ici l’autre jour, et qui donne chaque jour la définition d’un des mots nouveaux proposés, puisqu’il est bon que chaque mot ait un sens afin que chacun comprenne en l’entendant la même chose que ce qu’à voulu dire son interlocuteur. Quant aux citations, s’agissant d’illustrer néologisme, le lecteur comprendra qu’il a été nécessaire d’améliorer nos sources.

à suivre, avec l’aide des amis bénévoles.

*

Illustration  : The Gardeners’ chronicle : a weekly illustrated journal of horticulture and allied subjects, Boston Library Consortium Member Libraries.

 

12 commentaires

  1. Massarcle : « Lors du tir de son missile survolant une partie du territoire de notre voisin japonais, le leader bien-aimé de la Corée du Nord, Kim Jong-un, a laissé exploser un contentement irrésistible en assistant au lancement destiné à impressionner le monde entier et notamment le tigre de papier américain.
    Son coiffeur avait été fusillé la veille à cause du massarcle opéré la veille de cet événement, à la tondeuse mécanique, dans la coiffure du chef de notre grande démocratie. »

    Le Journal de la Corée du Nord, 30.08,2017.

  2. « Finaud conduisait le taxi de Oui-oui à tort et à travers. Ils écrasaient les parterres devant le garage de monsieur Lapompe, le bouquet de Mirou, et faisait un grand massacle dans tous les jardins des habitants de miniville » Oui-oui, « les lutins ne savent pas conduire » Enid Blyton

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.