25 commentaires

          • L’inconvénient : sur les pigeons, la pluie. En tout cas ici, continuellement, après la neige de mai et la grêle de juin. Vive Berlin… À part ça, je relis ton texte sur l’âme du diable avec plaisir. Toujours cette épaisseur du langage chez toi, on y sent la sédimentation et la polysémie de qui a beaucoup lu et surtout bien, c’est à dire amoureusement, lu. Ta vocation pour la fiction, ce décentrement de soi, je la trouve rare de nos jours et infiniment précieuse. C’est l’histoire qui compte et pas celui qui la raconte. Mais peut-être que je projette mes conceptions sur toi 😉

            • oui, les pigeons humides, ça n’est pas ça 🙂
              Sédimentation ? Polysémie ? J’ai surtout beaucoup lu sans trop trier, et ça ressort parfois un peu en vrac, au fil de l’exercice et à la merci du lecteur : dans le diable, Valentyne a détecté les traces de Perutz que j’avais oublié. Sinon, je suis d’accord, l’histoire vaut mieux que le narrateur (sauf si c’est une histoire à propos d’un narrateur, mais pour le coup on décentre le propos, comme tu dis.

    • tu as raison, il manque exactement un « et hop » (dernier vers alternatif :

      Sur la place un pavé gris
      ouvre un œil rond,
      une aile, et hop ! s’envole.

      Pas non plus fou d’haïku mais ça marche parfois pour les petites choses qui se perdraient dans trop de mots.

  1. Chez moi, pas de pavés, les pigeons fréquentent les bains d’oiseaux et prennent leur bain de siège (j’ai la flemme d’essayer d’expliquer tout ça dans un haïku).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.