L’horlogère était au parfum (7)

39

14/12/2016 par carnetsparesseux

(et sa musique originale)

Après un silence, Décembre se lève et contourne le bureau. Que diable va-t-il me proposer ? Un poste de contrôleur du temps, avec treizième mois et horaires aménagés ? Ne rêvons pas, ça va juste être ce qu’on demande toujours à un privé : un sale boulot ingrat, sans doute une enquête avec filature pour retrouver le temps perdu… si c’est ça, je demande au moins un an de parcmètre gratuit pour les frais de mission !

Pendant que je cogite dans le vide, il remplit un verre de whisky et s’approche du sofa. Est-ce qu’il va me le tendre – je veux dire le verre, pas le sofa ? Non, il le repose sur le bureau et me dit en souriant : « La Chronos va s’occuper de votre petit problème de loyer en retard. Ne me remerciez pas, quelques mois de plus ou de moins, pour nous ça n’est rien. Et comme Décembre, c’est un peu Noël, que diriez-vous d’un petit boulot pendant les fêtes ? Vous savez conduire un traineau ? Parce que vous auriez fière allure avec une houppelande rouge. »
Moi, en père Noël de grand magasin ? C’est ça, pour lui, le prix de mon silence ? Je ne demandais pas le prix Nobel, mais là c’est le mot de trop ! Mon poing part, Barbe-blanche pare et réplique. Ouch, quel punch ! Je tombe sur le sofa qui se renverse. Un roulé-boulé, je me redresse, recule d’un pas. Voilà qu’il sort du tiroir un pistolet ! Pas de ça Lisette ! Sans attendre Godot, je l’empoigne, lui bloque le bras. Une torsion, et je place une série de crochets jusqu’à plus soif. A ce régime sec, il devient vite tout mou et s’affale au pied de la Mort et l’Ange.
Je me penche prudemment en essayant de reprendre mon souffle : o-k, il est k-o. La gorge sèche, j’attrape le verre sur le bureau, le vide d’un coup : Ah, la bonne tisane ! Je m’empare de la bouteille, me resserre, rebois. Je repose le verre et la bouteille : du calme, attention au délirium trémens.

A ce moment, je sens une présence derrière moi, précédée d’un parfum connu. Un rimèque de l’horlogère sonne toujours trois fois ?! Ah non ! Je plonge derrière le sofa renversé en me protégeant la tête.
Elle, dans sa sempiternelle blouse grise, me regarde d’un drôle d’air et sermonne :
« C’est pourtant pas le moment de faire des roulades sur la moquette !

Je me relève, un peu penaud. Elle continue :
– Désolée d’avoir dû vous assommer deux fois cette nuit. Il me fallait une monnaie d’échange pour montrer patte blanche et entrer ici, vous comprenez ? J’avais bien le gang des voleurs d’horloge, mais arriver avec en rab un privé fureteur, c’était trop tentant. Et puis je vous aurai assommé une seule fois si les irascibles Fils-du-ciel n’avaient pas perturbé la livraison.

Bref, elle ne travaille pas vraiment pour la Chronos et s’excuse, mais sans avoir l’air de trop s’excuser. Je ne sais pas si ce que je dis est très clair. Le whisky ? Elle se penche sur Décembre, l’examine, tire sur sa barbe qui lui reste dans la main – je veux dire la barbe de Décembre, dans sa main à elle, l’horlogère, qui ajoute :
– Regardez donc, Décembre n’est pas décembre.
Décembre n’est pas décembre ? L’affaire se complique ! Je reste coi, l’air probablement assez ahuri.
Elle dénude son bras. Enfin, pas le sien, mais celui du faux Décembre. Un tatouage y figure une horloge à huit aiguilles qui pointent dans tous les sens.
Elle s’exclame : Ce tatouage ! c’est l’Horloge arrêtée !
Je me figure mal comment un dessin pourrait représenter une horloge en marche, mais je préfère garder ça pour moi. Je dis juste :
– Et… ?
– ça ne vous dit rien ? On l’appelle aussi l’étoile du Chaos.
– … ?
– Et alors, c’est bien ce que je pensais : ce type est un des membres de la Chaos.
Pour le coup, je retrouve un filet de voix pour demander :
– La Chaos ? Kézaco, la Chaos ?

à suivre

* * *

…si vous avez raté le début la suite (2) & (3) & (4) & (5) & (6)

Avant-dernier épisode du polar de novembre.
A votre avis, c’est quoi la Chaos ? à vous de dire, et avant le dernier épisode dimanche (avec une surprise) !

Publicités

39 réflexions sur “L’horlogère était au parfum (7)

  1. almanito dit :

    Ho je ne sais pas ce que pourrait être la chaos, tu as tant d’imagination que je préfère en avoir la surprise. Savoureux chapitre, j’attends la fin avec encore plus d’impatience que d’habitude!!!

    • Merci Almanito ; et tant pis pour moi : les suggestions des lecteurs aident beaucoup mon « imagination » (ni vu ni connu, elles la remplacent même souvent).
      la fin ? dimanche !

  2. gibulène dit :

    La CHAOS ? tout le monde sait que c’est la Confrérie des Horlogers Anarchistes Oublieux des Saisons !!! 😀 (on fait ce qu’on eut en milieu de semaine mdrrrrrr) à Dimanche Carnets

  3. Milton dit :

    Que dire de plus que j’aime… j’adore !
    Ah si : tu semble de plus en plus à l’aise avec le style du roman policier.
    C’est drôle, plein de suspens, iil y a plein d’images et de la poésie.
    Bravo !
    Y’a une surprise dimanche ?
    Rhoooo, t’es trop mignon !

  4. Asphodèle dit :

    On doit prononcer Chaosse comme Chronosse, encore une histoire de nonos ! C’est de mieux en mieux, le suspense est à son comble ! 😉 Vivement la suite !

  5. MyoPaname dit :

    Le chaos… ? C’est le club des incorrigibles détraqueurs de saisons😉
    Aie aie… du suspens ! Si décembre disparait alors zero Noël ? Forcément un happy doit être de circonstance en cette fin d’année… hein ?

  6. Ukukalé dit :

    Cool. J’adore. On abandonne la série pour revenir au… Feuilleton. Feuilleton, donc.

  7. Virginie. dit :

    Collectif des Heures Abolitionnistes de l’Ordre Saisonnier.

  8. Alphonsine dit :

    Tu es certain que ce n’est pas Août ? Huit aiguilles pour le huitième mois de l’année, tout s’explique… Dorénavant il faudra remonter les manches de tous les suspects pour retrouver Novembre : un cadran à 11 aiguilles.
    Dis-moi, s’il te plait, ressuscite Août (il n’est pas vraiment mort, n’est-ce pas ?), moi qui aime le soleil si tu m’enlèves un mois d’été, je crois que je n’y survivrai pas.

  9. emilieberd dit :

    J’ai voté pour le Collectif. Elle est passionnante ton histoire! Eh! Tu crois que si les saisons sont abolies, les dimanches aussi? 😬

  10. jacou33 dit :

    J’aime beaucoup…et l’histoire, et la Confrérie des Horlogers Anarchistes…(n’entend on pas souvent: y’a plus d’saisons, ma bon’dame).
    Mais je vois une autre explication: C’est l’Heure des Aventures entre Ombres et Soleils.

  11. jacou33 dit :

    Ou, plutôt, après longue et intense réflexion, Compagnie Héroïque des Aventuriers de l’Ombre et du Soleil.

  12. Dominique dit :

    Compagnie
    Historiquement
    Anachronique
    Omnipotente et
    Sempiternelle

    vite la suite, les minutes sont aussi longues que les heures…

  13. Leodamgan dit :

    Inutile de chercher des acronymes car de toute évidence, il s’agit des 4 dieux du Chaos dans la mythologie grecque :

    Khorne, Dieu du Sang, qui est aussi appelé le Seigneur des Crânes.
    Tzeentch, l’Architecte du Changement, appelé par certains le Grand Sorcier.
    Nurgle, Seigneur de la Déchéance, qui est également le Maître de la pourriture et de la Pestilence.
    Slaanesh, magnifique Prince du Chaos, séduisant et pervers dans ses faveurs surnaturelles.

    Voilà qui nous ramène quelque temps en arrière, non?

  14. Valentyne dit :

    Les experts du monde entier semblent ne pas être d’accord sur cet acronyme étrange

    Compagnie
    Harmonique des
    Aventuriers
    des Ordres
    Spatiaux-temporels

    Anciennement appelés Chaost … 🙂
    Bisessss

  15. burntoast4460 dit :

    Le chaos n’existe pas sans l’ordre et produit de belles images http://images.math.cnrs.fr/Sculptures-du-chaos.html

  16. je m’en fous : j’ai raté les votes ! Tant pis, de toutes façons, l’auteur va se débrouiller : il se débrouille toujours à en être dégouté ! Pff. Je file au suivant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :