Nestor, Thryphiodore, Certon et nous et nous

12

26/10/2016 par carnetsparesseux

En août dernier, l’Écrit’urbulente animait l’agenda ironique ; rappelez-vous, il s’agissait de raconter une histoire en vingt-six phrases commençant chaque par chacune des lettres de l’alphabet, dans l’ordre abécédaire et en virant de chaque phrase la lettre initiale. Six ironistes aoutiens se sont laissés tenter par ce lipogramme alphabétique, témoins les textes qui sont là.

Pourquoi en reparler ? Pour souligner qu’ainsi, l’agenda ironique s’est retrouvé au coeur d’une tradition qui a un assez joli troupeau de siècles derrière elle. Témoins Lucius Septimius Nestor et son Iliade lipogrammatique composée sous le règne de Septime sévère, puis deux siècles plus tard Thryphiodore, qui achève l’oeuvre de Nestor en livrant une Odyssée lipogrammatique en vingt-quatre chants. Rien que ça ! C’est vrai que j’avais déjà parlé d’eux ici avant de bêtement l’oublier ; ça ne m’est revenu que tout à l’heure.

Mais ce n’est pas tout, car voilà l’occasion d’ajouter une maille neuve au grand tricotin du lipogramme à travers les âges. Enfin, une maille neuve de neuf de quatre ou cinq siècles d’âge… j’apprends de fraiche source que Salomon Certon, poète protestant et traducteur au début du XVIIe siècle des poèmes d’Homère s’inscrit lui aussi dans la lignée de Nestor et de Thryphiodore.

Et doublement : d’une part par la traduction d’Homère mentionnée cid’ssus ; d’autre part – ce qui nous intéresse plus – via Veille d’une nuict, Voyage, et Navigage, trois recueils de vingt-trois sonnets composés vers 1580. En effet, ces sonnets regroupés dans le volume des Vers Leipogrammes paru en 1620  sont le premier exemple connu de lipogrammes alphabétiques français.

Cela fait du poète natif de Gien – ou peut-être de Châtillon-sur-Loing – un des premiers pré-oulipiens francophones. Car Certon par ailleurs rescapé du massacre de la Saint-Barthélémy et un temps conseiller secrétaire des finances d’Henri de Navarre, évite la lettre A dans chaque premier sonnet ; le B dans les deuxièmes ; et – vous l’avez deviné – ainsi de suite jusqu’aux vingt-troisièmes où le z n’apparaît pas. Vingt-trois sonnets et non vingt-six ? Oui : la typographie de son temps associe j & i, ainsi que u & v & w.

Pour autant que je sache, George Perec et les amateurs du lipogramme avaient abandonnée l’idée de pousser le bouchon du systématisme aussi loin. Et voilà que, grâce à l’Écrit’urbulente, notre agenda ironique se retrouve à la pointe de l’innovation passéiste et lipogrammatique !

Il ne nous reste plus qu’à tenter une Iliade un des ces prochains mois…. Chiche ?

* * *

On peut lire les sonnets de Salomon Certon sur le site Le Préambule des innombrables.

12 réflexions sur “Nestor, Thryphiodore, Certon et nous et nous

  1. martine dit :

    Ben dis donc ! je ne pensais pas sincèrement avoir ouvert tant de portes ouvertes depuis si longtemps ! Je m’en vais de ce pas déclore ces ventaux inconnus de moi.
    Merci, chers Carnets, de m’avoir dessillée 😉

  2. Leodamgan dit :

    Cela devient trop compliqué. Pitié pour mes pauvres neurones…

  3. Asphodèle dit :

    C’est drôlement pointu tout ça !!! Misère, je sens ma migraine qui revient ! Mais kesse tu as besoin d’aller fourrer ton nez partout comme dirait ma mère !!! Warf ! 😀

    • Pointu ? je fais juste le point sur des lectures improbables pour éviter aux autres de se casser la tête avec 🙂
      quoi qu’il en soit, le prochain billet sera plus léger (enfin, couleur du temps)

      • Asphodèle dit :

        Hi, en même temps il n’y a pas trop de risques que je retourne à ce genre de lectures !!! J’en ai bavé au lycée et en Fac , je me suis dépêchée d’en oublier certaines pour garder les lectures-plaisir, pas torture ! 😀

        • Peut-être que j’aime ces lectures là aujourd’hui parce que je les découvre tout juste, après les avoir soigneusement évité au lycée et à la fac
          Mais bon, je n’en abuse pas non plus 🙂

  4. Valentyne dit :

    J’aime beaucoup la pointe de l’innovation passéiste 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :