Louyétuuuu !?

41

17/09/2016 par carnetsparesseux

Le loup sursaute dans son sommeil. A-t-il rêvé ce cri ? Est-ce qu’on l’appelle ? Ce serait bizarre ; en général, personne n’ose le déranger, surtout en plein nuit. Dans l’air lourd et pesant de sa tanière, la bête engourdie peine à démêler le vrai du songe. Et puis voilà le cri, de nouveau :

– Que fais-tuuuuu ?

Ébouriffé, le loup pointe le museau au dehors, goute l’air à peine plus frais. La chaleur de la journée ne s’est pas dissipée ; l’orage qui menace depuis le soir tarde encore à venir. Il sort lentement, l’oreille pointée, la truffe et l’œil aux aguets. Là-haut, la lune roule entre les maigres branches qu’une brise tiède peine à faire trembler. Pas un bruit, sinon le trottinement furtif des petites bêtes nocturnes. Il a rêvé.

Et maintenant ? Il fait trop chaud pour se rendormir. Réveillé pour réveillé, autant descendre jusqu’à la rivière. Là, il trouvera un peu de fraicheur et puis une gorgée d’eau ne lui fera pas de mal. Alors, il chemine entre les arbres en somnolant, puis s’arrête au bord de la rive, tâte l’eau d’une patte prudente, sort sa longue langue rouge. Bref, il se prépare à boire, quand le cri retentit encore, plus net à l’air libre.

– M’entends-tuuuu ?

Il y a donc du monde dehors, dans sa forêt ? Un bucheron égaré ? Un braconnier en maraude ? Non, ceux-là sont discrets et ne crient pas si haut. Décidément, il se passe quelque chose.

Le loup résiste à l’envie de répondre au défi d’un long hurlement modulé. Mieux vaut garder la surprise pour lui, et fouiller méthodiquement le bois. Une grande lapée d’eau fraiche, et en route. Il arpente avec méthode son domaine depuis la clairière de la Côte-au-leu jusqu’à la croisée du Vieux-chêne. Tout est calme : à peine s’il débusque un mulot. Il faut croire qu’il s’est fait des idées. Il croque trois champignons puis s’en retourne, décidé à se rendormir avant l’aube. Au détour d’un chemin creux, sa truffe frémit malgré lui : un courant d’air furtif lui amène un fumet incongru ici et à cette heure-ci, comme un très léger parfum de chair fraiche….

La bête tombe aux aguets. Puis un bruissement léger lui fait tourner la tête. Là, dans le sombre fouillis d’un taillis, glisse une ombre rouge !


à suivre !

* * *
A votre avis, lecteur, c’est quoi cette ombre rouge ? Un feu follet ou bien le loup qui a mordu dans un drôle de champignon ? Où autre chose ? A vous de dire ; en route pour un petit feuilleton !

Pour l’agenda ironique de septembre, chez l’Écrevisse et ici

Publicités

41 réflexions sur “Louyétuuuu !?

  1. jacou33 dit :

    Et Pierre? Il est assez taquin pour se jouer du loup.

  2. jobougon dit :

    Je propose que c’est, non pas une ombre, mais un dernier rayon de soleil couchant égaré et tardif qui, éloigné des feux de l’astre solaire au coucher pourpre ce soir là, flâne encore dans la forêt en faisant des vocalises sur la comptine « promenons-nous dans les bois »… Tout en jouant à cache cache avec le loup qui arrive.
    Evidemment, un rayon qui chante, ça demande un effort d’imagination, pour autant, si un rayon chante, que fait le soleil lorsque ses milliards de rayons s’y mettent aussi. C’est bruyant peut-être, un soleil. Ou bien ça fait chorale…
    La question n’est pas facile, mais connaissant tes talents de conteur, carnet, je ne doute en aucun cas de ta capacité à prolonger cet épisode d’une suite émerveillante.
    😀 🙂

    • Mais bien sûr, c’est un rayon de soleil insomniaque, égaré et chantant qui se balade à travers bois…. Maintenant que ce point crucial est réglé, faut admettre que si on n’entend pas sur terre la grande chorale solaire, c’est à cause de la distance (et aussi que les sons ne se propagent pas dans l’espace).

  3. Dominique dit :

    Tu ne nous le fait pas en 36 épisodes, hein ??? Je suis plongée ds les livres de G.G Marquez, ce qui me laisse peu de temps pour le vilain lou-loup ! 😉

    • D’abord, je n’ai jamais fait 36 épisodes 🙂 … mais on va bien voir ce coup ci !

      …il m’a fallu le hasard d’une patte dans le plâtre pour arriver à finir Cent ans de solitude…:)

      • Dominique dit :

        Je suis tombée sous le charme de l’écriture de cet auteur… J’aime ses histoires. « Cent ans de solitude » je l’avais aussi laissé en cours de route à l’époque où je l’avais commencé, il y est toujours d’ailleurs, mais je vais le reprendre quand j’aurais fini ses autres bouquins, je le lirai avec des yeux différents maintenant que je connais un peu mieux l’auteur.

        Pour le grand méchant loup -dont j’avais raconté des tas de variantes à mes filles lorsqu’elles étaient petites et avides d’histoires- j’ai choisi l’option « champignon » qui laisse à mon avis, une plus grande liberté de « folies »diverses et variées à narrer. Voilà, voilà !
        Mais sans doute as-tu déjà ta petite idée pour la suite…

        @ plusssss !

  4. Asphodèle dit :

    Ho chouette un feuilleton, haaa tu enchantes mon retour ! 😀 Et ça promet, on a des déjà des ingrédients qui nous titillent l’imaginaire tout en sachant que tu vas nous offrir une version bien à toi ! Cauteleuse cette Côte-aux-leu non ? J’ai pensé aux champignons (tout de suite hein^^) mais je vais attendre la suite avec impatience, sachant que les champignons hallucinogènes n’enlèveront rien à la présence d’un feu follet !!! 😆

    • Merci Asphodèle et bon retour bloguesque 🙂 pour l’instant, j’ai de quoi alimenter un épisode, mais avec une bonne omelette aux champignons, on va bien voir où ce feuilleton va emmener compère loup 🙂

      • Asphodèle dit :

        Hi hi ! Depuis quand l’écrivain prend-il des substances pour suivre ses personnages ?? Rhooo ! 😆 Je ne m’inquiète pas outre-mesure, il est déjà plus loin qu’on ne le croit ce compère-leu ! 😀

  5. Leodamgan dit :

    Et pourquoi pas tout banalement le Chaperon rouge? C’est trop évident?

    • Un chaperon rouge, tout seul dans la forêt par une nuit d’orage ?
      Mais bon, pourquoi pas ? surtout que si c’est bien elle, on va avoir de la galette au beurre 🙂 Et… pourquoi un(e) seul(e) chaperon rouge ?

  6. Marianne dit :

    Chouette un nouveau conte a épisodes ! Qu’importe le nombre si le conte est bon 🙂

    Je n’avais pas pensé aux champignons, mais au « Cornu aux pieds de bouc », mais il sent plus le soufre que la chaire fraîche.
    Les champignons… oui c’est une très bonne piste.

  7. gibulène dit :

    et ci c’était la grand mère déguisée pour brouiller les pistes ?

  8. Très honnêtement, j’aimerais bien voir ce que tu peux écrire sur le rayon de soleil insomniaque et chantant…

  9. Caroline D dit :

    Qui bouge, mais qui bouge là?
    Une louve, bien sûr…

  10. Alphonsine dit :

    Imagine que ce soit un loup daltonien. Ce sera donc une ombre verte qu’il aura vue. Mais vert sur vert, difficile de distinguer. J’opte pour le chasseur tout de vert vêtu. Mais un gentil chasseur qui se contente de promener son fusil sans jamais le charger.
    Si le loup n’est pas daltonien, j’opte pour Marlaguette toute de rouge vêtue, qui cherche son ami pour le rendre végétarien.

  11. Bon, je boucle le premier sondage : ex-aequo devant, le champignon croqué et le rayon de soleil insomniaque ! Derrière, le chaperon rouge et le grand Cornu aux pieds de bouc se tiennent dans un mouchoir de poche. Execo derrière, le feu follet, le chasseur vert, Pierre ( de Pierre & le loup) la louve et la grand mère…

    Et à tout à l’heure pour le 2e épisode.

  12. Le petit chaperon est de sortie. Le loup a du souci à se faire…

  13. emilieberd dit :

    Pour celui-là, j’arrive trop tard! L’avantage est que je peux lire la suite, tout de suite !

  14. MyoPaname dit :

    J’les ai lus d’une traite, les Louyétuuu & Co…! J’aime autant que j’avais aimé l’histoire du renard…
    Ton imaginaire me surprend à chaque fois…! 👏

  15. jacou33 dit :

    Mais oui, ce loup, incommodé des chaleurs et orages, qui peuvent être ceux de l’été indien de fin octobre.

  16. Valentyne dit :

    Comment ça j’ai un mois de retard dans mes lectures ?
    Je sais moi ce qui est rouge (un logo d’opérateur de téléphonie et de box , en trois lettres )
    Non ce n’est pas orange (il y a 6 lettres)
    Bon je file lire la suite 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :