Le rêve de Renard

52

19/01/2016 par carnetsparesseux

Un ciel de neige.
Un arbre gris.
Un maigre corbeau noir, perché.
Trop haut pour le maigre renard blanc – encore plus maigre que le corbeau – qui, au pied de l’arbre, fixe l’oiseau et lui lance un regard noir.
Une envie de rôti de corbeau lui tenaille le ventre.
Il a si faim qu’à défaut, même du fromage blanc et du pain bis feraient son affaire.
Las, le maigre renard s’enroule autour de la faim grise qui mord son ventre blanc et ferme un instant ses yeux noirs.
Voilà que derrière ses paupières, le corbeau grandit dans le ciel gris ; et que de ses ailes nait une vaste nuit noire percée d’étoiles – les miettes de pain bis ? – où roule une haute lune ronde et crémeuse.
Mais trop haute, bien trop haute pour le renard.
À quoi servirait de se plaindre ?

Il préfère rêver un matin vert et roux, orné d’un soleil jaune et d’un vrai repas chaud – pas du fromage blanc ou du pain bis, mais un vrai repas de renard avec trois entrées et quatre plats fumants, viandes rouges, pot-au-feu où nagent de mauves navets et des carottes oranges, chapelet de saucisses roses, et puis du pain doré, du vin rubis, un plateau de fromages bleus, des raisons verts ; et encore des pistaches, des tartes fauves et des compotes de fruits incarnats – ; un repas si copieux qu’il le partage volontiers avec le corbeau.

Passe la nuit noire.
Vient le matin gris.
Le renard blanc ouvre l’œil.
Que voit-il ? Un ciel de glace, un arbre gris.
Mais plus de corbeau : envolé, le piaf noir !
Plus maigre encore que la veille, le renard jure, mais un peu tard.

* * *

Pour l’agenda ironique de janvier – dédié au blanc -, une fantaisie chromatique sur une fable de Jean de la Fontaine (vous aviez deviné !)… Les textes des autres agendistes ironiques de janvier sont là.

 

Publicités

52 réflexions sur “Le rêve de Renard

  1. Valentyne dit :

    J’aime beaucoup … Et le fonds et la forme … Toutes ces couleurs (ou non couleurs diraient certains) – blanc, gris, noirs qui s’ouroubolent autour de ces compères 🙂
    Bonne soirée Carnetsblancs 🙂

  2. patchcath dit :

    Je fonds devant cette fable,
    et la lune crémeuse, et le pain
    j’aime les couleurs et les bonnes odeurs que tu ajoutes
    j’aime beaucoup

  3. jobougon dit :

    C’est un rêve de festin extraordinaire que le renard s’imagine, à se pourlécher les babines. Et puis son compère le corbeau serait sûrement descendu de ses hauteurs pour venir le partager. Ah ! Comme l’hiver affamant est accompagné de la faim dans l’histoire.
    Mais qui est ajustée dans les deux sens. pour passer du blanc au noir, et du noir au blanc.
    Le style carnets ne se dément jamais. C’est fouillé au possible.

    • Tu as raison, Jobougon. Et s’il avait continué à dormir et à rêver, renard et corbeau auraient banqueté ensemble… mais la faim réveille et divise. 😦
      la faute à La Fontaine !

  4. Caroline D dit :

    Jolie jolie que cette histoire.
    Mon passage préféré est :
    Passe la nuit noire.
    Vient le matin gris.
    …Ça chante si bien à mes oreilles.

  5. Rx Bodo dit :

    En hiver, les rêves de renard ressemblent à des plats surgelés. Vivement le dégel.

  6. monesille dit :

    Autour de la faim grise qui mord son ventre blanc ! quelle belle image pour une pov petite bête affamée<; En fait c'est un mix de La Fontaine et de la petite fille aux allumettes ton film ! J'adore est-il besoin de le préciser ?

  7. C’est pas pour faire cygne (blanc) à notre vilain petit renard (noir) mais le corbeau(noir) est dans la véranda de Jacou en train de se la roucouler douce avec la colombe (blanche) !!

  8. Je sens qu’il va encore rafler à mise avec tous ces plats alléchants ! Bon, c’est joué d’avance : je m’inscris au banquet et qu’on n’en parle plus.

  9. emilieberd dit :

    Réaliste et haut, tres haut en couleurs!
    Bravo!

  10. Asphodèle dit :

    Ha c’est ta participation au « blanc » en plus ? Je me disais aussi !!! Pour la poésie, c’est parfait aussi avec ce mix de Lafontaine et d’imagination dodoesque !!! 😆 J’aime beaucoup le « visuel » de tes plats, surtout les plats chauds en fait : On salive avec ce pauvre renard au ventre gris ! 😉

    • tu as raison, j’ai un peu négligé les entrées ; en cette saison, on peut attaquer direct par les plats chauds…
      précisons que le menu est pur fiction, le vrai renard mangeant surtout des fruits et des baies (raisins, pommes, prunes, framboises, cerises, cynorrhodons, myrtilles, mûres), des lapins et des rongeurs : gros lièvre, lapereaux et lapins myxomatosés, campagnols (mais peu de musaraignes et de taupes) ; en été, des coléoptères, orthoptères, lépidoptères et lombrics.
      Il y ajoute quelques piafs, faisans, perdrix, poules ; des poissons, des œufs et des hérissons, des cochons d’Inde, et complète avec cadavres et détritus.

      ref : http://www.chambon.ac-versailles.fr/science/faune/phy_a/alim/renard.htm

      • Asphodèle dit :

        Ho beurk, là j’ai la nausée ! On va en rester aus plats alléchants de ton fablieau !!! 😆

        • Je comprends !! Passons rapidement sur l’alimentation du Corbeau, bien éloignée du gros fromage jeandelafontainien.
          En même temps, dans le menu du renard, si on oublie les insectes et les détritus, on retrouve des trucs que l’homme-omnivore cuit et mange 🙂

  11. martine dit :

    « Le maigre renard s’enroule autour de la faim grise qui mord son ventre blanc et ferme un instant ses yeux noirs. »
    J’adore ❤ ❤ ❤

  12. mariejo64 dit :

    Toi, je te soupçonne d’avoir encore marché pieds nus dans l’herbe dorée ! Tu connais trop bien ces deux bestioles ! Il y en a un que tu vas finir par faire sortir de sa tombe ! Blanc cadavérique ou mangé aux mites ! 😀 Biz

    • Mais pas du tout ! d’ailleurs, le corbeau et le renard ne disent rien du tout ! En fait, j’ai « dégraissé » la fable jusqu’à : « arbre gris / maigre corbeau noir / maigre renard blanc » et puis je me suis demandé ce qui pourrait en sortir…

      Sinon, un La Fontaine zombie ?! Heu, non merci 🙂

      • mariejo64 dit :

        Ne le parle pas de maigrir, j’ai encore dans le bec le goût du chocolat à la pâte d’amandes elle-même parfumée au rhum que je viens de croquer avec un plaisir que tu ne peux imaginer ! 😀😏et après je pleurerai 😡 je dois avoir l’oreille trop fine où l’imagination trop grande, j’avais cru entendre des voix. C’est parce que je suis née pas loin du pays natal de Bernadette Soubirous. 😀

  13. modrone dit :

    J’adore ce Renard selon toi. C’est tout à fait à mon goût, pile. Bravo.

  14. jacou33 dit :

    Bon, on l’attend rue Blanche de Corbeaux, ce pauvre Renard. On le lui prépare son festin. 😉

  15. Leodamgan dit :

    Ils pourraient se retrouver rue des blancs-manteaux et se regarder dans le blanc des yeux autour d’un blanc-manger sans blancs dans la conversation?

  16. soene dit :

    Joli ce rythme du noir et du blanc. Mais comme tu le dis, tout n’est pas ni noir ni blanc, il y a du gris, souvent, dans la vie.
    Et comme ces couleurs informes comme le gris ou tranchantes comme le noir et le blanc, nous font aimer les autres couleurs vives 😆
    La Fontaine était un visionnaire. Il y aura toujours des corbeaux et des renards, sur notre terre, des lièvres, des tortues, des pigeons et autres bestioles de ce fameux bestiaire qui décidément ne prend pas une ride.
    Bravo pour cette revisitation, reformulation 😉
    Bon dimanche et gros bisous d’un taureau de Lyon !

    • Merci de ton passage, Soene ; tu as raison, La Fontaine nous a laissé un bestiaire vivant et plein de ressources. Comme il dirait à peu près, c’est le fond qui manque le moins !

  17. Ref dit :

    Un chapelet de mets aussi délicieux les uns que les autres… pauvre Renard ! Il n’aurait jamais dû fermer les yeux. Cette fois-ci je suis convaincu que le Renard a bien compris, et qu’enfin, on ne l’y prendrait plus…. Belle fable du début à la fin !!!!!

  18. Trop fort… Je me le rebloguerai naturellement, dimanche ou au début de la semaine prochaine. J’ai vu qu’il y a d’autres histoires à tiroirs avec un renard mais pas eu le temps de lire, pas plus que sur Brest ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :