Tamanoir au bord de l’Adour

31

15/09/2015 par carnetsparesseux

Tamanoir qui te promène
En pleur au bord de l’Adour
Vois-tu où ton chagrin t’entraine ?

Tu débrailles, petit troubadour
Les poèmes de monsieur Verlaine :
Passent les semaines et les jours…

…La joie vient-elle après la peine ?
…coulent la Seine et mes amours…
…Faut-il toujours qu’il m’en souvienne ?

Tes larmes, est-ce une raison pour
Noyer lapins et garennes
Pleurant à déborder l’Adour ?

Tamanoir, ta tristesse m’amène
à prendre Apollinaire pour
Le saturnien Paul Verlaine !

 

*  *  *

Et une sixième tentative de réintroduction du tamanoir en poésie !

Publicités

31 réflexions sur “Tamanoir au bord de l’Adour

  1. gibulène dit :

    trouve un moyen de lui redonner de l’optimisme, c’est insoutenable de le voir pleurer !!!!

  2. Valentyne dit :

    Ah c’est le tamanoir le responsable du déluge de ces derniers jours ?
    Juste un spleen de fin d’été ou un vrai chagrin ?
    Bisessss

  3. martine dit :

    Pauvre petit ! Comment le consoler ? Et puis, c’est dangereux pour les riverains !

  4. jobougon dit :

    Il est vrai qu’entre Apollinaire ou Verlaine, le choix est cornélien.
    Tamanoir tapi. Tapis volant. Mais où et donc or ni car ?
    Débrailler est-il décoder le braille ?

  5. domicano dit :

    De l’Adour à l’Amour il n’y a qu’un continent entre les deux fleuves. Tamanoir pleurerait-il aussi au bord de l’Amour?

    • peut-être est-ce d’être si loin de l’Amour qui le fait pleurer dans l’Adour ?

      Il faudrait un tamanoir de 16000 km pour qu’il soit sur les rives de l’Adour et de l’Amour.
      Et sachant qu’un tamanoir de 2 m pèse 40 kg, combien pèserait un tamanoir de 16000 km ?

  6. monesille dit :

    un tamanoir de 18 mètres avec des fourmis plein la tête, ça n’existe pas, ça n’existe pas
    un tamanoir pleurant le soir, tout seul avec son désespoir, ça n’existe pas, ça n’existe pas
    un tamanoir en bord d’Adour récitant des chansons d’amour, ça n’existe pas, ça n’existe pas,
    et pourquoi pas ?

  7. flipperine dit :

    il faudrait qu’il soit plus gai

  8. Asphodèle dit :

    Ha mais moi j’aime cette tristesse baudelairienne, le spleen du Tamanoir va peut-être nous valoir de belles pages de poésie ? Nan ? Je rêve ? Pourtant il est émouvant là, on a envie de le consoler, de lui offrir un grog, et de l’encourager à brailler ses vers !!! 😆

  9. emilieberd dit :

    Pauvre Tamanoir qui broie (très joliment!)du noir…

  10. Leodamgan dit :

    Essayons d’imaginer le tamanoir dans la « Chanson du mal aimé »:

    Un soir de demi-brume à Londres,
    un dodo qui ressemblait à mon amour,
    vint à ma rencontre…

    • Qu’Apollinaire croise un tamanoir à Londres, pourquoi pas..; mais un dodo, c’est forcément entre 1591 et 1640…(avant, on sait pas que ça existe, et après ils n’existent plus)

  11. jacou33 dit :

    Cher Tamanoir
    Si j’étais une bonne fée,
    Je te dirais:
    « Trois voeux, tu fais. »
    Tu me répondrais:
     » Qu’on ne se moque plus de moi,
    M’appelant Tamalou,
    J’aimerais. »
    « Que Carnets Paresseux,
    De cette piètre situation,
    Où je me morfonds,
    Avec ou sans le soutien,
    De personne, me sorte. »
    « Et la prochaine fois,
    Que loin de l’Adour, Seine, Loire, Garonne,
    Et autres points d’eau,
    Il m’emmène,
    Tous ces lieux humides,
    Mes rhumatismes réveillent. »

    ,

  12. jobougon dit :

    Tiens, c’est rigolo, j’ai trouvé dimanche matin au vide grenier de ma ville un bouquin : C’est de Christine Nöstlinger, « on m’appelle Tamanoir ». Chez Médium poche.
    Un extrait ? Oui, pourquoi pas. Je l’édite sur mon blog à moins que tu ne le veuille chez toi ?
    Auquel cas je recopie un passage pour l’éditer en commentaire.
    Et puis super ce nouveau feuilleton d’automne, Dodo paresseux, tu es le dodo le plus populaire de toute la sphère Dostodoïenne. Je suis fan.

    • merci Jo !
      je veux bien un extrait ; sur ton blog ? (ici, les comm’s wp ont tendances à sauter)

      le feuilleton ? c’est de l’individuel collectif, c’est ça qu’est chouette 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :