Le tamanoir et les souris

Ce tamanoir, pour tout frichti
Mange matin, midi et soir
Hachis ou pâté de fourmi.

Quand la vaisselle est desservie,
Il frotte son nez de tamanoir
D’un joli mouchoir d’organdi

Puis il prépare, ce tamanoir
pour le souper de ses souris,
trois grains de riz (grains de riz noir).

 

*  *  *

Et une, et deux, et trois tentatives de réintroduction du tamanoir en poésie (mode trop kawaï !)

15 commentaires

  1. Trois grains de riz noir, elles vont pas aller loin les souris !!! Ce qui n’est pas plus mal ou comment se débarrasser des souris en les affamant ? 😆 Mais des fourmis !!! Beurk !!! L’acide formique…même si c’est plein de vitamines paraît-il…je lui souhaite un bon plat de spaghettis bolognese !!! 😀

    • ben… c’est les petits personnages de dessins animés ou les peluches trop-mignonnes-avec-des-grands-yeux-trop-attendrissants (que personnellement je trouve un peu inquiétants 🙂

  2. Je le verrais assez dans « Alice au pays des merveilles », ton tamanoir, surtout après avoir relu « la une et la deux ». Il serait en bonne compagnie.
    Mais pour cette « trois », un air de comptine irait bien aussi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.