Pourquoi je n’ai payé aucune de mes dettes

11

31/10/2014 par carnetsparesseux

L’argent que vous ne trouverez pas sur mon compte, n’allez surtout pas croire, Monsieur le banquier, qu’il soit pur néant. Bien au contraire il est comme en suspension dans la finance mondialisée. Il existe dans les coffres-forts et les fonds de pension, sous les lattes de planchers et les matelas, en bifton, mitraille, piécette, billet, lingot, en bon du trésor ou obligation au porteur, par cassette, valise ou lessiveuse dans certains cas. Mais il y a autour de lui tant de vaine spéculation, tant de boursicotage, de carambouille, de faillite frauduleuse, il est pris dans une telle surabondance de devises – as, birr, cauri, dollar, escudo, franc, kopeck, lire, marck, rouble, sesterce, won, yen ou zloti, que moi-même à vrai dire, malgré tous mes efforts, n’ai pas encore réussi à l’en isoler, à le réunir en un seul bas de laine (le mien). Le monde me paraît rempli de pirates et d’usuriers, ce qui fait de mon travail une longue traque, la recherche têtue de toute cette menue monnaie inexplicablement dérobée à mes économies futures.
*  *  *
Zazie Mode d’Emploi propose, pendant un an, de « triturer, malaxer, détourner, traduire, frelater, métamorphoser, calligraphier, colorier, chanter, bande-dessiner, remanier ou travestir » un texte de Marcel Bénabou, successeur de Jacques Jouet comme « oulipien de l’année ».
Le texte original et les autres contributions sont là.
Publicités

11 réflexions sur “Pourquoi je n’ai payé aucune de mes dettes

  1. emma dit :

    bien vu, c’est exactement ça

  2. blogadrienne dit :

    Bravo! bel exercice.

  3. Valentyne dit :

    Belle adaptation 🙂
    J’irai lire quelques uns des autres participants 🙂

  4. Il y a l’argent que l’on gagne à la sueur de son front et l’autre, celui des pirates et des usuriers… pas un joli mélange, tout ça!

  5. Zoé Pivers dit :

    Ha ben voilà ! Je ne savais pas quoi dire à mon banquier…
    Je vais même peut-être lui réclamer des intérêts de retard pour le manque à gagner 🙂
    Mon solde de paroles étant débiteur je verse à votre crédit un capital de sympathie.
    Merci, j’ai aimé ma lecture
    Bonne soirée à vous
    Zoé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :