Zazie dans le photomaton

10

10/10/2014 par carnetsparesseux

Dukipudonktan, se demanda Gabriel excédé. Il englobait dans son interrogation réprobatrice les précédents utilisateurs de l’étroite cabine, les rouages de la machine elle-même et jusqu’à l’ensemble de la gare d’Austerlitz où se trouvait le photomaton. Renonçant à trancher le dilemme, il clama :
« Allez, Zazie, glisse-toi là dedans. Si tu crois que tu peux prendre le métropolitain sans papier d’identité, ce que tu te goures fillette, ce que tu te goures. »
Une fois dans l’appareil, la fillette se tortilla sur le tabouret qui grinça en tournant, fit des grimaces à l’objectif et des mines dans le miroir.
« Tiens, il te manque une dent de devant ? Cététunedendlait?
– Une quenotte ? Que not, que no ! (la mioche se pique de speaker English). Elle ajouta :
« Plus tard, je serai ingénieur phototautomaticien comme tonton Boris ».
– Stinmétiékadlavnir, monosyllabisa Gabriel. Mais pourquoi çuilà ?
– Pour enquiquiner les pékins des photomatons avec des normes et des règlements en sept points !
– Mais comment qu’elle cause ! Allez, vite, Charles attend ! »
Plus tard, sagement assise à l’arrière du taxi de Charles, au large des Invalides ou peut-être de la Sainte-Chapelle, et considérant d’un œil circonspect sa quadruple bobine sur les tirages bijumeaux et grisâtres, Zazizdi :
– « J’ai vieilli. »  

*  *   *  

Après Dorian Gray, Frankenstein, l’Homme invisible et Alice, voilà que la malédiction du photomaton frappe encore ! Cette histoire n’est peut-être pas complétement une fiction.
Précisons également qu’outre ses personnages, elle emprunte plusieurs phrases à Raymond Queneau, dont la première et la dernière du roman éponyme.

Publicités

10 réflexions sur “Zazie dans le photomaton

  1. bastramu dit :

    Mon favourite çuilà !

  2. martine27 dit :

    Superbement troussé ! Elle est bien loin cette lecture

  3. Adrienne, Bastramu, Valentyne et Martine, merci(s) !

  4. lise dit :

    c’est plus qu’excellent, je m’en voudrais de l’avoir raté celui-là ! Mais oui, faudra le mettre en reliure, ce recueil, bientot !!!

  5. Lise dit :

    il a déjà 3 ans, ce texte, et il n’est toujours pas édité ? Je te propose de le publier dans mon prochain mag de l’EcriWeb 2017, kèk t’en dis ? – contact mail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :