Cher C.,

7

27/08/2014 par carnetsparesseux

Cher vieux C.,

Je t’écris de Vienne où je suis au chevet de ce pauvre vieux Beethoven, désespéré depuis qu’il a lu ton annonce : « Silence suspect, se voir qd, où ? Courage, lutte avant éclaircie. Trust in you babe. C » dans le Wiener Zeitung : sourd comme il est, il a pris le « silence suspect » pour lui ! Le pire, c’est qu’il accuse Corelli (ou Chopin, voire Chostakovitch, selon le jour) d’avoir publié l’annonce. En plus, il me joue sa Sonate au clair de lune en boucle pour que je vérifie qu’il n’y a pas de message codé dedans…

Dis, tu as fait des progrès depuis ton « fuyez, tout est découvert » qui, glissé sous les portes des notables, transformait la moindre bourgade en désert… marrant comme il y a des gens qui se sentent toujours en faute ! Bon, le coup de l’annonce, déjà, c’est bien vu : plus besoin de s’embêter à chercher un suspect, tu arroses large et celui qui se sent morveux sort du bois. Et puis c’est bien trouvé, la lettre anonyme signée (enfin, siglée d’un C initial) : c’est la « victime » autodésignée qui choisit son « accusateur »… Certes, ça a dû coûter chaud de passer toutes ces annonces, mais ça a mordu aussi bien chez les « historiques » que chez les « fictions » ! Depuis ta « lutte avant éclaircie » dans le Journal des Artistes Refusés, Monet accuse Corot de dénigrer sa palette chromatique ! La même phrase dans le Hollywood Chronicle a rendu folle Marilyn : elle, décolorée ? Elle ne décolère pas contre Cary Grant, coupable selon elle de cette calomnie calamiteuse ! Au passage, le pauvre a déjà assez de souci avec le prince Rainier qui pense que le « trust in you » du Monaco Matin est un clin d’œil de Cary à Grace… Bref, ça a vite tourné à la parano : je ne dis rien de l’imbroglio Mona Lisa-Clark Kent, ni de la salade romaine d’Antoine, qui pense que Cléopâtre et César sont de mèche pour se payer sa bobine…

Et puis tu ne te rends pas compte, mais tu as déclenché une chasse au « C » ! C’est carrément l’hystérie ! Bon, que les Roumains s’en prennent à Ceausescu, passe encore, il ne l’a pas volé ; mais que Casimir soit débarqué de l’Île aux enfants ou que Calimero se fasse tabasser sur le tournage de Carossello, reconnais que c’est vraiment injuste. Ah, tu peux te vanter d’avoir semé une belle pagaille dans la fiction narrative et le récit historique : Circé s’est planquée dans sa grotte ; du coup, Ulysse fait des ronds dans l’eau loin d’Ithaque… Pareil, ce pleutre de Cyrano n’ose plus pointer son nez sur scène, et, sans lui, Christian est incapable de séduire Roxane… résultat, l’histoire est bloquée au premier acte ! Je peux te dire qu’Homère et Rostand sont fous de rage ! Et ce ne sont pas les seuls : la lettre de don Quichotte contre Cervantès a fait école, et – d’après le docteur Watson -, Conan Doyle s’attend à une réclamation de Sherlock. Les avocats ressortent les cold-cases les plus improbables, comme la vieille affaire Abel contre Caïn.

Bref, la Brigade de prévention des confusions narratives historiques et fictionnelles est sur les dents. C’est un tel bazar que les services ont mélangé les plaintes déposées par Zira et Célestine contre Cornélius, sans même se dire que le prof de Babar n’a rien à voir avec le savant de la Planète des singes ! Bref, on a tous été convoqués à la rescousse, les Marvels comme les DC comics ; on va bosser avec les privés, Sam Spade et C. Card, et même des Européens (!) aux noms bizarres, Pepe Carvalho, Maigret et Poirot…

Ce qui est sûr, c’est que, tôt ou tard, tu vas te faire serrer. Avec tes antécédents chez Clouzot, même les Dupondt finiront par remonter la piste… Je sais que tu as un bon fond et que tu agis, comme nous tous, pour que la vérité triomphe. Ok, dénoncer l’hypocrisie collective alors que la France croulait sous les lettres de dénonciation, fallait oser en faire un film ! Et je reconnais que c’est plutôt malin de pousser les coupables à se dénoncer tous seuls. Moi, je te comprends, sans doute parce que je suis, moi aussi, un être bien singulier. Mais pense aux copains qui n’arrivent plus à suivre ! D’autant que pendant ce temps les affaires courantes s’amoncèlent : rends-toi compte que tandis que Batman arbitre la querelle Aristote-Copernic, les supers vilains piquent-niquent à Gotham-City ! Alors je te préviens qu’il y en a qui seront moins compréhensifs que moi ; on parle même de te virer d’Edgar Poe et de Calvino et de te mettre en résidence surveillée chez La Fontaine ! Non, mais tu te vois à perpète sur un arbre perché ?

Bon, j’arrête d’écrire, tu ne peux pas savoir comme c’est pénible, avec ces gants qui lancent des toiles d’araignée dès qu’on appuie dessus… c’est la sixième fois que je désenglue le clavier.

Allez, salut Corbeau !

signé : Spiderman

P.-S. : dis à Mona que je ne chante pas « l’art est niais », ni « La Rainier », mais « la Reine y est », sur l’air de la Reine de la Nuit. Na !

P.-P.-S. : comment tu fais pour écrire tes lettres anonymes, toi, avec tes serres et ton bec ?

* * *

Une lettre retrouvée dans les dossiers de la Brigade de prévention des confusions narratives historiques et fictionnelles, bureau des temporalités relatives, qui boucle la série des réponses au « défi » de tudinescesoir (cette fois, c’était au tour de Spiderman de répondre à l’annonce signée C, en écoutant la sonate au Clair de lune…).

Les lettres précédentes sont ici (la Joconde)là (Maggie) et là aussi (don Quichotte). On les trouve aussi, bien sûr, avec celles des autres participants, dans la cuisine de tudinescesoir.

7 réflexions sur “Cher C.,

  1. Zoé Pivers dit :

    C’est tout simplement fou et génial. Quelqu’un a dit que la frontière entre les deux était mince, je dirais que les deux sont ici comme des parallèles qui se croisent pour un grand plaisir de lecture. Si, si c’est possible des parallèles qui se croisent. Sourire
    Merci beaucoup
    Zoé

    • Merci beaucoup, Zoé !

      j’en profite pour en signaler un qui tricote vraiment avec les parallèles, Richard Brautigan, l’auteur d’Un privé à Babylone, dont j’ai invité le héros (quoique, héros, c’est peut-être un peu fort pour lui…), C. Card.

      Un privé à Babylone, ça serait même ma suggestion de lecture en cette période rentrée littéraire si je me permettais de suggérer des lectures aux gens. 🙂

      • Marianne dit :

        Je t’en prie, suggère 🙂

        Sinon je suis complètement d’accord avec Zoé Pivers.
        Fabuleux ce texte !
        Il mérite plusieurs lectures pour être apprécié.

        Bravo et merci.

  2. […] pouvez lire sa lettre sur son propre blog ou bien ci-dessous !! Délectez-vous, c’est la dernière […]

  3. Merci Marianne,

    on peut revenir relire le texte autant de fois qu’on veut, évidemment
    🙂

  4. Valentyne dit :

    Coucou Carnetparesseux 😉
    argh, je défaille devant tant de noms fabuleux : Corelli, Chopin, Chostakovitch, Corot, Cary Grant, Cléopatre , César, Ceaucescu, Casimir, Calimero , Circé, Cyrano, Christian, Cervantes, Conan(Doyle pas le barbare), Caïn, Célestine, Cornélius, C. Card, Pepe Carvalho, Clouzot, Copernic et Calvino et bien sûr le Corbeau;-)
    Je tiens à te remercier (si, si) pour m’avoir fait rire et débloquer mon inspiration complètement grippée des vacances 😉
    ma dernière lettre devrait donc voir le jour d’ici la fin de la semaine prochaine 🙂
    bisesss

    PS : je note le conseil de lecture de « C. Card » et Brautigan
    rePS : as tu lu « l’anthologie des Papous dans la tête » (ce n’est pas le titre exact mais je peux rechercher où il y a une lette de Gary Cooper (encore un C) à Gandhi ….du grand art

    • Merci Valentyne,
      Conan le Barbare était pressenti, mais ça m’a paru trop difficile de rendre plausible l’idée qu’il aurait été capable d’écrire une petite annonce…

      bon courage pour l’écriture du dernier épisode

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :