le jour où je me suis dit

Le jour où, plongé dans un gros roman et désireux de savoir si j’avais encore le temps de grapiller cinq ou six minutes pour, sinon pousser jusqu’à la fin du chapitre, du moins avaler trois ou quatre paragraphes de plus, j’ai voulu lire l’heure en jetant un coup d’œil rapide en bas à droite de la page, je me suis dit que la révolution numérique avait déjà passablement laissé son empreinte dans mon quotidien.

8 commentaires

  1. Voilà… en une brève, je sais que le sujet (l’auteur ?) n’est pas Mac mais PC.
    La révolution numérique a également laissé son empreinte dans MON quotidien.
    😉

  2. L’heure en bas de page ? Tu me fais rire.
    Pour ma part, je ne le souhaite pas. Lorsque je lis le soir, et que je sais que je dois éteindre, je me refuse à regarder mon réveil pour avoir la bonne excuse de ne pas savoir l’heure qu’il est. S’il y avait une montre digitale à chaque bas de page, ma vie s’écroulerait !!!

    • Bon, lire sans heure ou lire à l’heure, deux écoles s’affrontent ! 🙂

      Enfin, les vieux « livres papier » sont encore livrés sans horloge.
      Merci de votre passage et bon dimanche.

  3. Je dirai être raisonnable les jours où il faut se lever de bonne heure le lendemain matin pour aller au boulot et se lâcher les autres !!! Surtout qu’un chapitre de plus c’est pas grand chose hein !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.