Aie ! tOhu-bohU !

AÏE ! Quel tOhu-bohU : transparentes voyelles,
je dirai quelque jour vos fariboles cruelles :
A, ambiançant les bouches agaçantes ;

E, trident des verbes fiers, idée peinte,
I timbré d’un point, charivari des répliques sanglantes,
O, cycle rond, tire-larigot de syllabe éteinte ;

U, suprême tohu-bohu des phrases vagues,
alphabet s’enlivrant de mots en demi teinte,
et puis, ouf ! Silence, c’est le dernier zigzag.

* * *

Et si ?…rencontre hasardeuse entre les Voyelles d’Arthur Rimbaud, contrebandier du verbe, et les dix mots à la folie du ministère de la Culture: ambiancer, charivari, (s’) enlivrer, faribole, hurluberlu, ouf, timbré, tire-larigot, tohu-bohu, zigzag.

Un commentaire

  1. Mes déambulations m’amènent ici au moment d’aller cuisiner les poireaux.

    Décidément votre lecture est un lieu sûr pour retrouver l’ami Arthur.

    Mais oui vraiment, plutôt que les poireaux du confinement, je préfère les cerises bien mures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.