Lipogramme

3

19/02/2014 par carnetsparesseux

Le lipogramme consiste en un texte d’où sont délibérément exclues certaines lettres de l’alphabet, et donc les mots qu’elles composent. Voici les définitions de l’Oulipo et de Zazie mode d’emploi (avec une kirielle d’exemples ébouriffants).

Exercice de singe savant au cerveau contorsionné ou occasion de découvrir d’autres façons de dire les choses, cette forme très ancienne (les Grecs la pratiquaient) a été magistralement remise en plume en France par Georges Perec avec les deux romans La Disparition (lipogramme en e -donc sans e) et Les Revenentes (lipogramme en a, i, o, u, y ; autrement dit monovocalisme en e), parus respectivement en 1969 et 1972.

La grande affaire du lipographe est que certaines lettres sont plus utilisées que d’autres. Lesquelles ? Le classement diffère sensiblement selon la langue, le mode de calcul et l’échantillon (l’article de Jean Véronis fait le point sur cettte question). Notons simplement qu’en français, les lettres e, a, s, i, n, t, r, l, u sont de loin les plus fréquentes, tandis qu’à l’autre bout de la chaîne, les lettres j, y, z, k et w sont beaucoup plus rares. La conséquence pour le lipogrammiste saute aux yeux : autant il est difficultueux d’éviter les premières, autant on manque aisément et involontairement les z, k ou w…

On l’a compris, le choix de lipogrammer une lettre très présente réduit drastiquement le lexique disponible. Mais au delà du choix des mots, le lipogramme force aussi à revoir la syntaxe. Comment dire le pluriel sans s, le féminin sans e ? Le Petit manuel d’e-lipographie de Marc Autret abordait très bien ces aspects, mais il n’est plus accessible en ligne…[mise à jour le 19 juin 2014].

On me dit que pour le joli de la chose, cette présentation devrait être un lipogramme. Soit, mais quelle lettre mettre en exergue en l’évitant ? J’ai choisi de ne pas choisir, et sauf erreur, elles sont toutes là.

Publicités

3 réflexions sur “Lipogramme

  1. pich24 dit :

    J’ai beaucoup d’admiration pour les oulipiens en général. Les contraintes qu’ils s’imposent exige une grande maitrise de la langue française. Leurs mots-valise, néologismes ou auutres barbarismes me ravissent, et si leur esprit mathématique les fait passer parfois pour une secte de joyeux intellectuels un peu potaches, je pense qu’ils seront les derniers remparts de l’extinction (programmée) de la langue. Je ne peux qu’encourager toute production qui fait allusion à leurs travaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :