Et si les héros changeaient de rôle ?

Et si les héros changeaient de rôle ? L’idée n’est pas toute neuve (voir le Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier) mais elle a un certain charme : la phrase « Combaluzier est roux » nous dit tout autre chose que le double patronyme inscrit dans les ascenseurs. On peut se demander ce qu’aurait fait Hélène pour arracher son Ménélas des bras de Pâris, imaginer le monologue d’Ophélie pleurant Hamlet flottant dans les douves d’Elseneur.

Tout devient possible, Pénélope vadrouillant à travers la Méditerranée tandis qu’Ulysse fait tapisserie à Ithaque ; le sultan s’évertuant à distraire Shéhérazade nuit après nuit, sous peine de se voir raccourcir au petit matin comme une vulgaire chèvre de Monsieur Seguin (d’ailleurs, ce monsieur aurait-il eu l’idée d’attendre le petit matin en tête-à-tête avec le loup ?) ; et encore Giliath essayant de noyer une pieuvre, Charles Bovary qui s’étiole auprès d’une trop pragmatique Emma, jusqu’à la joie d’un Raymond Poulidor remportant un Tour de France devant Eddie Merckx.

Il y a bien sûr des limites : dès qu’on a plus de deux personnages, ça coince : la redistribution des rôles est hasardeuse dans L’huître et les plaideurs ou parmi les Trois mousquetaires ; et y songer pour Ali baba et les quarante voleurs donne le tournis !

On peut l’envisager de la plus simple façon, les deux héros échangeant leur place en dérangeant le moins possible le texte original. Je vous laisse essayer : cela change déjà pas mal de chose, par exemple le caractère de l’agneau du Loup et l’agneau, que l’on découvre « plein de rage » (préfiguration du mouton enragé et ancêtre des caves qui se rebiffent) et qui nous révèle, au passage, sur la condition des bêtes d’élevage, ce que La Fontaine n’a pas osé dire : « vous ne m’épargnez guère, vous, vos bergers, et vos chiens ».

17 commentaires

  1. Tres sympa , les classiques revisites , mais quand meme Menalas dans les bras de paris … Ils sont grecs , mais quand meme .

    • C’est une proposition de jeu qui date de l’hiver 2013, au début du blog ; j’y ai même un peu joué, avec les fables de la fontaine entre autre.
      Mais non, c’est pas un nouveau blog, les carnets continuent paresseusement ; j’ai du faire une fausse manip qui a fait remonter ce vieux billet à la surface 🙂

        • En effet, ça ferait un joli mic-mac….mais pas de panique, ce ne sont que les dernières nouvelles fraiches de l’hiver 2013 (ce qui est joliment agendironique, au passage)
          et au même passage, j’ai involontairement trouvé comment repasser les plats. Paresseux, je vais peut-être bien recommettre cette fausse-manip’ de temps en temps ; faut juste que je retrouve comment j’ai fait
          🙂

      • j’avais lu le commentaire qui parlait de nouveau blog sans me méfier de quand il datait… ça fait du bien aux vieux billets de les aérer de temps en temps. 😉

  2. Le lapin blanc arrivant chez Alice ?
    Le lapin tuant le chasseur (Chantal sort d’ici !!)
    Oui je suis atteinte d’une lapinrose aiguë !

    Belle idee d’échanges de rôle 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.